Combien vaut mon travail?
Précédent

1 de 258

Suivant

Quel est le salaire d'un copilote belge au Moyen-Orient ?

Nous avons demandé à un copilote belge au Moyen-Orient en quoi consistait son métier et combien il gagnait…
  • Profession : copilote au Moyen-Orient
  • Études : économie et école de pilotage
  • Salaire mensuel net : 9.000 euros (et jusqu'à 11.000 euros avec heures de vol)
  • Avantages extralégaux : un billet d'avion gratuit (aller-retour), taxi vers et depuis le lieu de travail, assurance-vie, service de blanchisserie et logement

Que faites-vous dans la vie ?

« En tant que copilote ou 'premier officier', je transporte des passagers d'un pays à l'autre avec le pilote. Il peut s'agir de vacanciers mais aussi d’hommes d'affaires qui se rendent à un congrès. Notre compagnie aérienne vole partout dans le monde. Je pars toujours de Dubaï et vole ensuite vers les États-Unis, l'Australie, la Chine… »

Aspirez-vous à travailler dans le secteur de l'aviation ? Consultez nos offres d'emploi du moment et... go for happy!

Comment vous êtes-vous retrouvé dans ce secteur ?

« Cela va vous paraître un cliché mais, quand j’étais enfant, je ne voulais rien d’autre que de devenir pilote. J’ai finalement écouté mon cœur et suis allé à l'école de pilotage après mes études. »

Aimez-vous votre travail ?

« Absolument ! Je rencontre de nouvelles personnes chaque jour. Et je ne parle pas que des passagers, car mes collègues ne sont jamais les mêmes non plus. En fait, ils viennent des quatre coins du monde et cela rend mes journées de travail passionnantes. Nous passons parfois jusqu’à 72 heures ensemble pour aller vers une destination et apprenons également à nous connaître entre les vols. »

« Je dois admettre que le métier de copilote n'est pas toujours facile. Je suis rarement à la maison car je suis basé à Dubaï et il n'est pas facile de faire des allers-retours en avion lorsque j’ai des journées de libres. Les vols de nuit s’avèrent parfois très fatigants mais tous ces petits inconvénients ne l'emportent certainement pas sur les avantages. »

Que pensez-vous de votre salaire ?

« Je n’ai pas à me plaindre. Les copilotes sont moins bien payés en Europe, raison pour laquelle les entreprises du Moyen-Orient sont si attractives. Les deux dernières années ont été plus difficiles. La crise du coronavirus a eu un impact majeur sur le secteur de l'aviation et, par conséquent, certains employeurs ont retenu jusqu'à trente pour cent des salaires. J’ai entretemps été remboursé et j’ai reçu un joli bonus en guise de remerciement pour la période difficile traversée. Alors non, vous ne m'entendrez pas me plaindre. »

Gagnez-vous suffisamment bien votre vie ? Comparez votre salaire avec celui des autres grâce au Baromètre des salaires Jobat

Changeriez-vous de travail pour un salaire plus élevé ?

« Si je pouvais trouver une entreprise plus près de chez moi qui pourrait me donner la même chose, je le ferais probablement mais je ne pense pas que cela arrivera de sitôt. »

Combien d’heures travaillez-vous par semaine ?

« Les pilotes n'ont pas des semaines de travail 'classiques'. Il est querstions d’heures de vol, soit le temps que nous sommes réellement dans les airs. Nous pouvons voler maximum 100 heures par mois et 900 heures par an. J'en fais habituellement 80 à 90 par mois. »

Epargnez-vous ?

« Bien sûr ! Je n'ai presque aucun frais car mon appartement à Dubaï est payé par mon employeur. »

Pensez-vous à votre pension ?

« Bien sûr, mais je n’ai pas de plan d’épargne pension. J'investis dans des actions et de l'immobilier, ce qui me procure des rendements non négligeables. »

Check : 7 conseils pour construire une belle pension

Quelles sont vos plus grosses dépenses ?

« Je suis un véritable bon vivant et j'adore aller au restaurant et visiter des musées. Je pense que le simple fait de profiter de la vie représente mon plus gros coût en ce moment. »

À quoi détestez-vous dépenser votre argent ?

« Dubaï est une ville chère. Si j'ai besoin d'un autre ordinateur portable ou de nouveaux vêtements, j'attends généralement d'avoir un vol vers un pays moins cher, comme par exemple les Etats-Unis. Il serait stupide de payer le double du prix pour quelque chose que vous pouvez trouver moins cher ailleurs, n’est-ce pas ? »

Quelles dépenses vous procurent le plus de plaisir ?

« Lors de notre temps libre, mes collègues et moi aimons bien manger un morceau et nous asseoir en terrasse. Je ne dirai jamais non à de tels moments. »

Que feriez-vous si vous gagniez au Lotto ? Quels sont vos rêves ?

« Je continuerais de toute façon à voler car j'aime trop mon métier. En revanche, je planifierais peut-être moins de vols et je profiterais un peu plus de la vie. Je pense que j'investirais principalement mon argent dans des actions et dans de l'immobilier. Enfin, j’offrirais bien sur une belle somme à chaque des membres de ma famille proche. »
Et vous ? Continueriez-vous à travailler après avoir gagné à la loterie ?

(dt/em/eh)

Souhaitez-vous témoigner (anonymement) au sujet de votre salaire ? Envoyez-nous un e-mail à l’adresse redactie@jobat.be et nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

DISCLAIMER

Jobat n’est pas responsable de l’exactitude des informations mentionnées ci-dessus. Celles-ci ont été obtenues lors d’un entretien personnel – anonyme ou non – avec la personne en question, et ce à un moment précis. Par conséquent, certaines informations ne sont peut-être plus correctes ou d’actualité mais donnent néanmoins une idée de la rémunération qui correspond à tel travail ou telle fonction. Pour des raisons de confidentialité, le nom (complet) de la personne ci-dessus n'a pas été mentionné. L'image utilisée est une image générale provenant d’une banque d’images classique.




27 juin 2022
Jobs recommandés

Quel est le salaire d'un copilote belge au Moyen-Orient ?

Nous avons demandé à un copilote belge au Moyen-Orient en quoi consistait son métier et combien il gagnait…
  • Profession : copilote au Moyen-Orient
  • Études : économie et école de pilotage
  • Salaire mensuel net : 9.000 euros (et jusqu'à 11.000 euros avec heures de vol)
  • Avantages extralégaux : un billet d'avion gratuit (aller-retour), taxi vers et depuis le lieu de travail, assurance-vie, service de blanchisserie et logement

Que faites-vous dans la vie ?

« En tant que copilote ou 'premier officier', je transporte des passagers d'un pays à l'autre avec le pilote. Il peut s'agir de vacanciers mais aussi d’hommes d'affaires qui se rendent à un congrès. Notre compagnie aérienne vole partout dans le monde. Je pars toujours de Dubaï et vole ensuite vers les États-Unis, l'Australie, la Chine… »

Aspirez-vous à travailler dans le secteur de l'aviation ? Consultez nos offres d'emploi du moment et... go for happy!

Comment vous êtes-vous retrouvé dans ce secteur ?

« Cela va vous paraître un cliché mais, quand j’étais enfant, je ne voulais rien d’autre que de devenir pilote. J’ai finalement écouté mon cœur et suis allé à l'école de pilotage après mes études. »

Aimez-vous votre travail ?

« Absolument ! Je rencontre de nouvelles personnes chaque jour. Et je ne parle pas que des passagers, car mes collègues ne sont jamais les mêmes non plus. En fait, ils viennent des quatre coins du monde et cela rend mes journées de travail passionnantes. Nous passons parfois jusqu’à 72 heures ensemble pour aller vers une destination et apprenons également à nous connaître entre les vols. »

« Je dois admettre que le métier de copilote n'est pas toujours facile. Je suis rarement à la maison car je suis basé à Dubaï et il n'est pas facile de faire des allers-retours en avion lorsque j’ai des journées de libres. Les vols de nuit s’avèrent parfois très fatigants mais tous ces petits inconvénients ne l'emportent certainement pas sur les avantages. »

Que pensez-vous de votre salaire ?

« Je n’ai pas à me plaindre. Les copilotes sont moins bien payés en Europe, raison pour laquelle les entreprises du Moyen-Orient sont si attractives. Les deux dernières années ont été plus difficiles. La crise du coronavirus a eu un impact majeur sur le secteur de l'aviation et, par conséquent, certains employeurs ont retenu jusqu'à trente pour cent des salaires. J’ai entretemps été remboursé et j’ai reçu un joli bonus en guise de remerciement pour la période difficile traversée. Alors non, vous ne m'entendrez pas me plaindre. »

Gagnez-vous suffisamment bien votre vie ? Comparez votre salaire avec celui des autres grâce au Baromètre des salaires Jobat

Changeriez-vous de travail pour un salaire plus élevé ?

« Si je pouvais trouver une entreprise plus près de chez moi qui pourrait me donner la même chose, je le ferais probablement mais je ne pense pas que cela arrivera de sitôt. »

Combien d’heures travaillez-vous par semaine ?

« Les pilotes n'ont pas des semaines de travail 'classiques'. Il est querstions d’heures de vol, soit le temps que nous sommes réellement dans les airs. Nous pouvons voler maximum 100 heures par mois et 900 heures par an. J'en fais habituellement 80 à 90 par mois. »

Epargnez-vous ?

« Bien sûr ! Je n'ai presque aucun frais car mon appartement à Dubaï est payé par mon employeur. »

Pensez-vous à votre pension ?

« Bien sûr, mais je n’ai pas de plan d’épargne pension. J'investis dans des actions et de l'immobilier, ce qui me procure des rendements non négligeables. »

Check : 7 conseils pour construire une belle pension

Quelles sont vos plus grosses dépenses ?

« Je suis un véritable bon vivant et j'adore aller au restaurant et visiter des musées. Je pense que le simple fait de profiter de la vie représente mon plus gros coût en ce moment. »

À quoi détestez-vous dépenser votre argent ?

« Dubaï est une ville chère. Si j'ai besoin d'un autre ordinateur portable ou de nouveaux vêtements, j'attends généralement d'avoir un vol vers un pays moins cher, comme par exemple les Etats-Unis. Il serait stupide de payer le double du prix pour quelque chose que vous pouvez trouver moins cher ailleurs, n’est-ce pas ? »

Quelles dépenses vous procurent le plus de plaisir ?

« Lors de notre temps libre, mes collègues et moi aimons bien manger un morceau et nous asseoir en terrasse. Je ne dirai jamais non à de tels moments. »

Que feriez-vous si vous gagniez au Lotto ? Quels sont vos rêves ?

« Je continuerais de toute façon à voler car j'aime trop mon métier. En revanche, je planifierais peut-être moins de vols et je profiterais un peu plus de la vie. Je pense que j'investirais principalement mon argent dans des actions et dans de l'immobilier. Enfin, j’offrirais bien sur une belle somme à chaque des membres de ma famille proche. »
Et vous ? Continueriez-vous à travailler après avoir gagné à la loterie ?

(dt/em/eh)

Souhaitez-vous témoigner (anonymement) au sujet de votre salaire ? Envoyez-nous un e-mail à l’adresse redactie@jobat.be et nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

DISCLAIMER

Jobat n’est pas responsable de l’exactitude des informations mentionnées ci-dessus. Celles-ci ont été obtenues lors d’un entretien personnel – anonyme ou non – avec la personne en question, et ce à un moment précis. Par conséquent, certaines informations ne sont peut-être plus correctes ou d’actualité mais donnent néanmoins une idée de la rémunération qui correspond à tel travail ou telle fonction. Pour des raisons de confidentialité, le nom (complet) de la personne ci-dessus n'a pas été mentionné. L'image utilisée est une image générale provenant d’une banque d’images classique.




27 juin 2022
Jobs recommandés
D'autres ont également regardé
D'autres ont également regardé