Développement personnel Précédent

1 de 673

Suivant

Flexi-travail : du nouveau pour les retraités et les enseignants ?

Auparavant, le flexi-travail n’était destiné qu’aux secteurs de l'hôtellerie et de la restauration. Les temps ont changé et tant les retraités que les enseignants, même sans contrat de travail fixe, peuvent désormais arrondir leurs fins de mois.

20 mars 2019

Partager

Le flexi-travail présente un intérêt financier pour l’employé et pour l’employeur. L'employé ayant un salaire relativement bas peut gagner des revenus supplémentaires sans être taxé et l'employeur ne paie que 25% des cotisations sociales.

Le nombre total de travailleurs flexibles avoisine les 40.000 personnes dans notre pays. Ceux-ci sont principalement actifs dans l'hôtellerie. Ce statut a connu une série de modifications ces dernières années. Depuis le mois de janvier 2018, il a été étendu à un certain nombre de secteurs tels que la boulangerie et la boucherie. Les retraités et les enseignants non permanents peuvent désormais aussi en bénéficier.

Flexibilité avec conditions

"Le flexi-travail est intéressant d’un point de vue fiscal mais le gouvernement impose une condition importante : il ne peut être utilisée que pour gagner des revenus supplémentaires à ceux d'un emploi fixe. Les chômeurs ne peuvent pas pratiquer le flexi-travail et certains employés n’y ont pas droit non plus", explique Geert Vermeir, responsable du centre de connaissances juridiques chez SD Worx.

"Si vous voulez travailler comme flexi-jobber aujourd'hui, vous devez avoir travaillé au moins en 4/5ème lors des trois derniers trimestres. Cette condition est revérifiée tous les trimestres."

Vous pouvez donc travailler avec un emploi flexi en...

  • Octobre, novembre, décembre 2019 si vous avez travaillé au moins en 4/5ème pendant les mois de janvier, février et mars 2019
  • Janvier, février, mars 2020, si vous avez travaillé au moins en 4/5ème pendant les mois d’avril, mai et juin 2019
  • etc...

Autres conditions importantes relatives au flexi-travail :

  • Pendant le trimestre en cours, vous ne pouvez pas travailler en 4/5ème ou plus dans la même entreprise sous un contrat de travail différent.
  • Vous ne pouvez pas être en période de préavis ou bénéficier d'indemnités de chômage.

Autres règles pour les retraités et les enseignants

Pour les retraités et les enseignants sans nomination fixe, la règle des 4/5ème posait souvent problème. Pour qu’ils aient tout de même accès au flexi-travail, des conditions distinctes ont été créées.

Pensionnés

Depuis le 1er janvier 2018, les pensionnés peuvent également pratiquer le flexi-travail et ainsi bénéficier de revenus supplémentaires. Les prépensionnés n’y ont pas droit. Si vous avez 65 ans ou plus lorsque vous débutez en tant que flexi-jobber, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles : vous êtes officiellement à la retraite et donc y avez droit. Si vous n'avez pas encore 65 ans, vous ne pourrez commencer à travailler comme flexi-jobber que si vous étiez déjà pensionné à la fin du deuxième trimestre précédant le trimestre da nouvelle collaboration.

Werken in een bakkerij

Concrètement : si vous souhaitez commencer à travailler avec un emploi flexible le 1er janvier 2020, vous devez être pensionné AVANT le 1er octobre 2019. Vous devez donc être depuis au moins un trimestre complet à la retraite. Par contre, si vous avez travaillé au moins en 4/5ème jusqu'au 31 décembre 2019, vous serez directement opérationnel. Plus de 3.500 retraités optent déjà pour le flexi-travail.

Vous ne savez pas si vous êtes admissible au flexi travail ? N’hésitez-pas à contacter l’ONSS qui se chargera de vérifier si vous remplissez les conditions d’éligibilité sur base de vos données personnelles (numéro de registre national). En voici les coordonnées : 02/509 59 59 ou contact@rsz.fgov.be

Enseignants sans nomination à titre définitif

Tout comme les autres fonctionnaires, le personnel enseignant peut également exercer un emploi flexible après ses heures de travail. Mais les enseignants contractuels (sans nomination) sont officiellement à la recherche d'un emploi pendant les vacances d'été, même s'ils bénéficient d'un salaire différé. Résultat des courses : trois trimestres plus tard (en avril, mai et juin de l'année suivante), ils ne sont pas autorisés à travailler en tant que flexi-jobbers.

"Depuis 2018, l'ONSS considère donc les vacances d'été comme des journées de travail prestées. L'assimilation s'applique également aux journées couvertes par les allocations de chômage avec exemption de recherche d'un travail pendant les vacances d'été, si l'enseignant ne bénéficie pas d'une rémunération différée. De cette manière, ces enseignants peuvent également travailler de manière flexible d’avril à juin de l’année suivante", explique Geert Vermeir, responsable du centre de connaissances juridiques SD Worx.

Werken in een broodjeszaak

Enfin, la responsabilité du statut de flexi-jobber incombe entièrement à l’employeur. Il doit recevoir le signal de départ grâce à la déclaration Dimona du travailleur flexible. Si l'employeur fait appel à une personne qui ne respecte pas l’entièreté des règles du jeu, une pénalité financière lui sera infligée.

Autre élément non négligeable : les employés ou les responsables doivent contacter leur employeur avant d’opter pour le flexi-travail. Ce dernier doit bien évidemment être compatible avec l’emploi principal.

(eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?