Développement personnel Précédent

1 de 673

Suivant

De la comptabilité au tourisme : 'Prendre soin de ses hôtes avec créativité'

Souffrant du 'blues du lundi' sur son lieu de travail, Els Meekers décida de rénover sa vieille grange et de la transformer en Bed and Breakfast. Elle ne le savait pas encore mais le secteur de l'Horeca allait devenir sa passion.

26 avril 2019

Partager

"Je suis très heureuse de travailler dans ce secteur." (Els Meekers de 'La Fille d’Oscar')

Els est spontanément passée de la profession de conseillère en entreprise au poste de directrice d’hôtel et de restaurant en fondant 'La Fille d’Oscar'. L’établissement est situé à Donk (Herk-de-Stad). Elle ne s’est jamais plainte de cette reconversion, bien au contraire.

"J'ai obtenu mon diplôme d'ingénieur commercial à la Economische Hogeschool Limburg", explique Els Meekers. "Je me suis beaucoup intéressée aux langues et à l’économie, deux domaines qui, selon moi, devraient être la norme dans toutes les formations. Ces matières vous aident énormément à savoir comment fonctionne le monde. Si vous aimez voyager et découvrir d'autres cultures, une connaissance de base est essentielle. Cela m’a permis d’apprécier davantage le tourisme et c’est ainsi que j’ai semé les graines qui ont influencé mes choix de carrière par la suite."

Après ses études, un emploi dans le tourisme n’était pas une option. "J’ai par hasard commencé à travailler dans un bureau de comptabilité. Il n’y avait pas beaucoup d’opportunités sur le marché de l’emploi à cette époque. J’avais un poste commercial et j'ai appris à connaître une multitude d'entreprises. J’ai par la suite décidé de créer mon propre bureau de comptabilité avec plusieurs collègues (Fiscaplus à Alken, ndlr). En tant que conseillère auprès des clients, j’ai énormément appris au sujet des facteurs de succès de l'entrepreneuriat. Ce fut une expérience d’une grand utilité qui m’a permis de me lancer et de mieux gérer ma propre entreprise."

Impulsif

C’est un peu par hasard que Els Meekers s’est ensuite tournée vers le secteur de l’Horeca et du tourisme. "Nous avions acheté une ferme à Donk qui devait être complètement reconstruite. Le bâtiment étant beaucoup trop grand pour être entièrement utilisé comme maison, nous avons décidé de façon impulsive d’aménager deux chambres luxueuses dans l’une des ailes. Cela nous semblait une excellente idée. Nous n'avons pas beaucoup réfléchi au moment même et, quand la partie privée de la maison était terminée, il a fallu attendre longtemps avant que le B&B soit opérationnel. Pour nous faire la main, nous avons simplement commencé à servir des petits déjeuners le week-end au beau milieu de notre salon."

"Nous avons ensuite commencé à déposer des flyers dans les boîtes aux lettres un peu partout dans le quartier et, à notre grande surprise, tout s'est passé très vite. J'ai particulièrement apprécié cette démarche de prospection et de développement. De par mes nombreux voyages, j'avais beaucoup d’inspiration et arrivais sans cesse avec des idées créatives sur la table. J'ai décidé de traiter nos invités de la même manière que je voulais l'être lors d’un séjour à l’hôtel. Cela a fonctionné à merveille, à la satisfaction de tous. Je pense que le fait de n'avoir aucune expérience dans l’Horeca m'a permis de mettre en place ma propre philosophie librement et sans contrainte."

Canapé sur le côté

Els Meekers a immédiatement vu un nouveau défi dans sa nouvelle activité. "J'ai d'abord combiné mon travail au bureau de comptabilité avec mes activités Horeca le week-end. Peu à peu, j'ai remarqué que l'énergie et l'adrénaline provenaient principalement du désir de choyer les clients de l’Horeca. Le Bed & Breakfast (La Fille d’Oscar, du nom du père d’Els) était entre-temps prêt et je pouvais y développer beaucoup de créativité. Cela s’explique par les clients qui ne prennent pas le temps de préparer leur escapade dans le Limbourg et qui nous demandent des conseils quant aux activités à effectuer dans la région. Résultat des courses, nous avons commencé à développer des formules telles que les visites en vélo ou en Vespa à travers la Hesbaye. On nous a aussi demandé où manger le soir et, vu que nous devions de toute façon cuisiner pour nous, nous avons décidé de servir des repas aux clients."

"Même si nous devions mettre notre canapé sur le côté le week-end pour permettre aux invités de prendre leur petit-déjeuner, cela ne nous a pas découragé dans notre élan. Le concept de brunch a également été développé et le succès fut au rendez-vous. Quand notre voisin est décédé, nous avons décidé de racheter sa ferme et d’en faire un restaurant. Sans nous en rendre compte, notre passe-temps était devenu plus qu'un travail à temps plein."

Frustrations

Els Meekers n'a jamais regretté son choix une seule seconde. "Tant que je m'amuse, cela ne me pose aucun problème d'être occupée jour et nuit avec mon B&B. Chaque jour est différent, nous créons de nombreux concepts et innovons en permanence. Nous transformons parfois notre restaurant en un lieu d’exposition pour les artistes. Ceux-ci sont actifs sur un forum qui touche un public assez large et, en même temps, notre intérieur est toujours vêtu d'un style différent ... Mon mari, Patrick, a développé sa passion pour la cuisine et fait preuve de beaucoup de créativité dans ses recettes. Nous ne proposons qu’un menu de saison et ne servons rien à la carte."

"Il y a encore d'autres aspects que nous gérons à notre manière. Je refuse par exemple de mettre en place un système de réservation en ligne car je veux être en contact avec nos clients et savoir s'ils correspondent ou non au concept que nous proposons. Mon mari et moi restons passionnés par ce métier et notre but est de rendre heureux les gens qui apprécient notre approche. C'est très important à nos yeux. Si nous options uniquement pour des revenus supplémentaires et attirions les clients avec une autre ligne de conduite, cela créerait rapidement une frustration mutuelle et nous n’en avons pas envie. Nous sommes actuellement très heureux et allons donc continuer dans cette voie jusqu'à notre retraite (rires)."

(eh/ll) – Photo : (HBvL)

La Fille d’Oscar

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?