Réseauter Précédent

1 de 131

Suivant

Comment gérer les moments de silence inconfortables lors de conversations ?

Être mal à l'aise lors d'une réception, ne pas oser poser des questions pendant une réunion, assister à des déjeuners ennuyeux,… Vous voulez dire quelque chose ou parler à quelqu'un mais les mots ne sortent pas ? Comment tenir une bonne conversation avec des connaissances ou des personnes totalement inconnues ? Inge Ketels, coach spécialisée dans la confiance en soi, vous donne quelques conseils pour y remédier.

20 novembre 2019

Partager

"Nous devons parfois composer avec des pièges intérieurs, à savoir des peurs et des préjugés qui rendent difficile le démarrage d'une conversation : 'Je dois donner l’impression d’être une personne intelligente', 'Ce que je dis doit être intéressant', 'Mes propos doivent être considérés comme pertinents' ou encore 'Si je dis ceci ou cela, je pourrais passer pour quelqu’un de ridicule' ", explique Inge Ketels.

"Beaucoup de gens se sentent scrutés lors de réceptions et ont peur que l'on pense qu’ils n’ont personne avec qui parler. Ils en perdent leur mots et constatent que d’innombrables conversations intéressantes leur passent sous le nez".

Sachez qu’il est très important de pouvoir engager facilement une conversation sur et en dehors de votre lieu de travail. Les conseils ci-dessous vous permettrons d’être à l’aise tant lorsque vous traitez avec des clients que lors d’interactions avec des collègues ou pour vous assurer que votre patron est au courant des projets sur lesquels vous travaillez.

1. Oser se lancer

Sachez que vous ne devez pas nécessairement raconter quelque chose d’intéressant pour engager une conversation. Les gens apprécieront que vous preniez l’initiative de briser la glace et de mettre un sujet sur la table.

2. Le début ultime

Le sujet avec lequel vous commencez peut être neutre : la météo, les embouteillages, la qualité du café, le monde présent au bureau,… La phrase d’ouverture importe peu, les gens l’oublient généralement par la suite. Le plus important dans le début d’une conversation est de détendre l’atmosphère et de vérifier si vous avez des affinités avec votre interlocuteur.

"Commencez par quelque chose que vous avez en commun", suggère Inge Ketels. 'Cela fait du bien de boire une tasse de café, n’est-ce pas ?', 'Ne trouvez-vous pas qu'il y a beaucoup de monde ici ?' ou encore 'Avez-vous aussi eu du mal à trouver une place de parking ?' ne sont que quelques exemples parmi tant d’autres.

3. Avoir du courage

Il faut du courage pour approcher quelqu'un. Nous avons souvent inconsciemment peur des regards méfiant ou de passer pour des idiots. La réalité est beaucoup moins dramatique mais nous avons tendance à l’oublier.

"Dîtes-vous que l’on appréciera que vous entriez en contact avec d’autres personnes. Approcher une personne esseulée diminuera votre niveau d’incertitude mais également le sien', affirme Inge Ketels.

Vous venez d'assister à une conférence ? Dirigez-vous vers l'orateur pour lui parler. Il vient d’évacuer la pression et ne demandera pas mieux que du continuer à discuter du sujet exposé en plus petit comité. Beaucoup de gens admettent se sentir mal à l’aise à l’idée de de démarrer une conversation, raison pour laquelle ils préfèrent se taire. Ils ont tort et devraient penser différemment. Les gens trouvent souvent agréable que quelqu'un prenne contact avec eux. Il suffit juste d'avoir le courage d'essayer ! Alors, qu’attendez-vous ?

(eh/ik/kv)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?