Précédent

1 de 114

Suivant
Article suivant:

12 résolutions professionnelles d'après confinement

Chez Proximus, vous pouvez travailler deux jours par semaine à domicile

30 janvier 2020

"Le télétravail a un effet positif sur l'implication de nos employés" (Sandrine Stilment, spécialiste RH).

Pourquoi le télétravail n'est-il pas plus courant ? Vous vous posez certainement cette question lorsque vous êtes coincé dans des embouteillages interminables. L’entreprise Proximus – dont le siège est situé à Bruxelles – montre l’exemple en autorisant ses employés à travailler de chez eux. Rien de plus normal de la part d'une entreprise de télécommunications, n’est-ce pas ? De plus en plus de personnes ont recours au télétravail. La spécialiste des ressources humaines Sandrine Stilment et la responsable des ressources humaines Ilse Diependaele énumèrent les avantages et les inconvénients du 'homeworking'.

"Le télétravail signifie travailler à domicile ou à partir de nos bureaux satellites", explique Sandrine Stilment. "La règle générale chez Proximus est que vous pouvez télétravailler au maximum 40% de votre temps de travail par semaine. Pour quelqu'un qui travaille à temps plein, cela correspond à 2 jours par semaine. En pratique, nous constatons que le télétravail est en moyenne utilisé 1,16 jour par semaine."

Quelle est la plus grande différence entre le 'télétravail' et le 'travail au bureau'?

Ilse Diependaele : "A la maison, vous pouvez vous concentrer plus facilement sur certaines tâches. Il y a moins de pression et de stress qu’au bureau. De plus, vous passez moins de temps dans les embouteillages et pouvez utiliser ce temps précieux pour alléger votre liste de tâches. La combinaison de tous ces facteurs vous fait travailler efficacement."

Les points positifs les plus importants du télétravail ?

Sandrine : "Une entreprise qui mise sur le télétravail contribue à la réduction des émissions de CO2 et des embouteillages. C'est bon pour le climat et offre une solution aux problèmes de mobilité qui grandissent à vue d’œil."

Ilse : "Une autre raison pour laquelle Proximus investit autant dans le télétravail est le bien-être de ses employés. Le travail à domicile améliore la qualité de vie. Il est bénéfique à l’équilibre vie privée-vie professionnelle."

Sandrine : "Il ne faut pas non plus oublier que le télétravail permet aux entreprises d'optimiser l'utilisation de leurs espaces de bureaux. Il y a donc beaucoup de points positifs."

Quels sont les inconvénients du télétravail ?

Ilse : "Vous ne pouvez pas ignorer le fait que les contacts avec vos collègues sont beaucoup plus directs au bureau. À la maison ou dans un bureau satellite, vous êtes plus 'seul'."

Sandrine : "Il est parfois plus approprié d’effectuer certaines tâches au bureau à proximité de vos collègues, surtout dans le cas de missions nécessitant du travail d’équipe."

Existe-t-il des accords au sein de Proximus concernant le travail à domicile ?

Sandrine : "En 2013, des conditions contractuelles ont été négociées avec les syndicats. Une convention collective de travail a vu le jour. Ces accords s'appliquent à tous les employés, tant d’un point de vue légal que contractuel."

Comment vos collaborateurs perçoivent-ils le télétravail ?

Ilse : "Notre enquête annuelle menée auprès du personnel montre clairement que l'équilibre vie privée-vie professionnelle est considéré comme l'un des avantages les plus importants."

Sandrine : "Le télétravail a été implémenté en plusieurs phases au sein de notre entreprise. Aujourd'hui, nous sommes arrivés à un point où nous pouvons être unanimes sur le fait que le télétravail a un effet positif sur l'implication de nos employés."

Travaillez-vous parfois de chez vous ?

Ilse et Sandrine travaillent toutes les deux au siège à Bruxelles mais il leur arrive aussi de travailler à domicile. Ilse, originaire de Flandre orientale, travaille en moyenne un jour toutes les deux semaines depuis son domicile. Pour Sandrine, qui habite dans le Brabant wallon, il est question d'un jour par semaine. Le nombre de jours de télétravail dépend principalement des réunions prévues dans l’agenda. Les réunions en face to face peuvent éventuellement se faire via Skype mais, si plusieurs personnes sont impliquées, tout le monde se réunit au siège de Bruxelles.

Comment voyez-vous évoluer le télétravail ?

Sandrine : "Il y a clairement un avenir pour le télétravail au sein de notre organisation. Celui-ci offre non seulement une solution aux problèmes sociaux actuels tels que la mobilité et la qualité de vie, mais également plus de flexibilité à nos collaborateurs. Il est bénéfique tant pour l'employeur qui peut mieux optimiser ses espaces de bureau que pour l'employé qui peut remplir son agenda avec plus de liberté."

Ilse : "Nous constatons également que la technologie qui rend possible le travail à domicile devient de plus en plus sophistiquée. L'intégration de systèmes et de logiciels est en constante amélioration, ce qui rend le travail à distance comme une alternative évidente dans de nombreuses entreprises. N'oublions pas que la nouvelle génération de jeunes travailleurs, la génération Y, qui font leurs premiers pas sur le marché du travail, sont habitués à la technologie de pointe et considèrent l'option du télétravail comme évidente. Les entreprises qui souhaitent attirer de jeunes employés talentueux doivent en tenir compte."

Le télétravail est impossible sans un minimum de confiance, n’est-ce pas ?

Sandrine : "C'est vrai. Le travail à domicile est basé sur la confiance mutuelle. Chez Proximus, nous utilisons également des outils de mesure afin de vérifier si les conditions de télétravail sont bien respectées."

(nd/eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé

Rechercher des articles

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Ou recherchez dans 16818 autres jobs