Démission Précédent

1 de 54

Suivant

À quelle période les travailleurs démissionnent-ils le plus souvent ?

Il semblerait que la décision de quitter un emploi soit souvent prise pendant les mois d'été. Septembre et octobre sont les mois les plus favorables à la démission.

17 octobre 2019

Partager

Au cours des deux premiers mois de l'année scolaire (septembre et octobre), les employeurs doivent traiter plus d'un licenciement volontaire sur cinq. Telles sont les observations du fournisseur de services RH Securex.

Un licenciement volontaire signifie que le travailleur prend lui-même l'initiative de mettre fin à son contrat de travail. Il est généralement question d’une résiliation par l'employé (86% de tous les licenciements volontaires en 2018) ou d'un commun accord entre l'employé et l'employeur (14%).

Pour information, le départ volontaire d'un employé sous contrat de travail à durée indéterminée reste assez exceptionnel en Belgique. Il semblerait par exemple que, en 2017 et 2018, moins de 6% des employés en Belgique aient quitté leur employeur de leur propre initiative.

Prime de fin d'année

Avec 11,3% des licenciements volontaires, octobre est le mois le plus prisé des travailleurs. Les mois de juillet et de septembre arrivent en deuxième et troisième position. "Cela semble indiquer que les employés insatisfaits utilisent souvent les mois d'été pour tout mettre en place et préparer leurs éventuels débuts en tant que travailleurs inépendants", déclare Heidi Verlinden, experte en études des ressources humaines chez Securex.

Décembre est le meilleur mois pour les licenciements de commun accord : 11,7% ont été accordés en décembre. Ceci est souvent suivi par la fin du contrat de travail car l’employeur et l’employé peuvent s’arranger afin que le préavis ne soit pas presté par le travailleur. Une fin contractuelle en décembre présente un intérêt financier pour le salarié car il peut toujours recevoir son bonus de fin d'année complet.

Il apparaît toutefois que la prime de fin d'année perd en importance car les mois les plus favorables à la démission volontaire se situent ailleurs dans l'année. "En tant qu'employeur, il est donc préférable que vous remplaciez l'évaluation annuelle des performances par des moments de feedback réguliers tout au long de l'année", conclut Securex.

(eh/ll/wv)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?