Même les femmes qui ont un poste élevé peuvent être victimes d’intimidation sexuelle

Selon une enquête de sociologues américains de l’Université du Maine et de l’Université du Minnesota, il ressort que les femmes managers sont souvent la proie d’intimidations sexuelles.

30 août 2012

Partager

L’étude des scientifiques américains montre que les femmes qui arrivent à briser le plafond de verre et à occuper des positions élevées sont souvent confrontées à des manœuvres d’intimidation sexuelle de leurs collègues ou subordonnés.

La supériorité masculine est mise au défi

Les résultats prouvent que 58% des managers féminins qui travaillent dans un environnement principalement dominés par les hommes courent plus de risques de subir des actes d’intimidation. Dans un lieu de travail dominé par les femmes, c’est le cas pour 42% des femmes leaders. « Les responsables de sexe féminin ont clairement le pouvoir sur les hommes et mettent leur prétendue supériorité masculine au défi », expliquent les enquêteurs.

Alors que les hommes dans les métiers traditionnellement féminins sont récompensés lorsqu’ils évoluent vers des fonctions supérieures, les femmes qui progressent dans des environnements relativement masculins sont isolées par leurs collègues. En outre, on les confronterait souvent à des questions sur leurs capacités.

Sources : Express.be

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.