Job atypique : collecteur de venin de serpent

Risquer sa vie pour son travail ? Peu de personnes en ont envie. L'Américain Jim Harrison a été mordu à dix-huit reprises mais cela ne l'empêche pas de collecter le venin de centaines de serpents par semaine.

14 janvier 2019

Partager

Le venin de serpent est dangereux mais peut aussi sauver des vies.

Jim Harrison a été mordu à maintes reprises par des serpents lorsqu’il tentait d’en collecter le venin. Il sait mieux que quiconque que le venin de serpent – qui peut faire perdre un bras ou une jambe à un être humain voire même le tuer – permet également de sauver des vies.

Avec sa femme, il traite 600 à 1.000 serpents par semaine dans le Kentucky Reptile Zoo et risque sa propre vie pour sauver celle des autres. Le venin de serpent est présent dans le monde entier et utilisé dans la recherche médicale et la fabrication d’antidotes. Si vous êtes piqué par un serpent, c'est le seul moyen de vous en sortir.

Pas sans danger

Le zoo où travaille Jim Harrison abrite environ 1.300 serpents. Vous ne trouverez pas moins de cent espèces différentes dont des cobras, des pythons ou des mocassins à tête cuivrée.

Il n'y a pas si longtemps, un fer de lance commun brésilien a attaqué Jim Harrison à hauteur du poignet gauche. C’est la pire morsure qu’il a connue jusqu'à présent. Après six jours à l'hôpital, il eut de terribles abcès à la main et ceux-ci durent être retirés par l’intermédiaire d’une opération qui prolongea son séjour à l’hôpital de deux semaines supplémentaires.

Véritable héros

Peu de temps après l'incident, il fut de nouveau mordu par un mocassins à tête cuivrée. Heureusement, cette attaque ne fut pas trop dangereuse et il se remit à travailler assez rapidement. Ses mains sont la preuve parfaite qu’une morsure est toujours imprévisible. Il a perdu la moitié de son majeur de la main gauche après avoir été mordu par une vipère à cornes. De plus, son pouce gauche et son auriculaire droit ont été mutilés par une morsure de cobra.

Jim Harrison

Le Docteur Edward Otten, spécialiste en toxicologie à l'Université de Cincinnati, qualifie Jim Harrison de véritable héros car il met sa vie en danger tous les jours pour sauver des vies dans le monde entier. En effet, vous seriez surpris de voir combien de personnes sont mordues par des cobras dans le centre de Detroit, de Cincinnati et de Chicago.

Venin de serpent indispensable

Le venin de serpent est utilisé non seulement comme antidote après une morsure, mais également dans le traitement des accidents vasculaires cérébraux, de l'ostéoporose, des caillots sanguins et des maladies cardiaques. De plus, le venin des mocassins à tête cuivrée est utilisé dans des études sur le traitement du cancer du sein. Enfin, il semblerait que le venin du cobra puisse traiter les maladies de Parkinson et d'Alzheimer. Des études et analyses sont encore menées à ce sujet.

Une chose est sûre : Jim Harrison est indispensable à la société. Il touche désormais une petite pension suite à ses années de service en tant que policier. Son but n’est pas de s’enrichir en récoltant du venin de serpent mais bien de sauver des vies humaines.

Vidéo : Jim Harrison en plein travail

 

(eh) – Source : Lexington Herald-Leader 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.