Jeune et sans emploi ? 3 conseils pour remplir votre agenda de façon utile et divertissante

Avoir une vingtaine d'années et être à la recherche d'un emploi n'est pas la fin du monde. Cela peut être frustrant mais parfois aussi un moment soulageant. Voici quelques raisons pour lesquelles le chômage peut être nécessaire et permettre à certaines personnes de réfléchir l'espace d'un instant.

10 février 2016

Partager

Trouver un emploi, construire une carrière professionnelle et travailler jusqu'à l'âge de la retraite, tel est le but de bon nombre de jeunes fraîchement diplômés. Mais que se passe-t-il s'ils ne trouve pas directement un travail juste après leurs études ? Ou si vous êtes soudainement au chômage et qu'il n'y a pas de nouvelles opportunités immédiates ? Et si vous devez faire face à plusieurs contrats intérimaires sans aucune sûreté à long terme ? Combien de CV et de lettres de motivation envoyer avant d'être découragé ?


La plupart des jeunes veulent démarrer leur vie active en construisant une carrière professionnelle. Ils ont souvent des responsabilités à assumer et des factures à payer. Cependant, une période de chômage temporaire ou une 'pause carrière' ne sont pas si mauvaises.

#YOLO

L'idée de d'abord épargner pour ensuite voyager est saine d'esprit. Attention, le temps passe plus vite que vous ne le pensez. Avant de vous en rendre compte, vos plans seront déjà au placard et vous aurez l'impression d'avoir raté votre chance si vous vous repenchez sur vos projets initiaux. Combien de fois dans votre vie aurez-vous le temps et la possibilité de voyager sans attaches et d'explorer le monde comme bon vous semble ?


Peut-être avez-vous simplement besoin de vacances bien méritées ou d'un moment pour découvrir le monde, trouver de l'inspiration, mieux vous connaître, savoir ce dont vous avez besoin et ce que vous voulez faire de votre vie. Un licenciement ou une perte d'emploi ne doivent pas toujours être considérés comme un échec. Cela peut aussi donner un coup de pouce à votre vie et vous diriger vers la direction idéale. Ce n'est pas pour rien que des mots tels FOMO (Fear Of Missing Out) et YOLO (You Only Live Once) sont devenus le vocabulaire de base de la génération Y.

Tirez parti de votre temps

Bien évidemment, cela doit être mis dans un certain contexte. Sans but ou mission personnelle, vous risquez de vous égarer. Allez-vous ressortir grandi et cette expérience va-t-elle vous permettre de vous développer d'un point de vue personnel ? Un trou sur un CV n'est jamais le bienvenu mais, si vous pouvez y apporter les motivations nécessaires, cela peut convaincre votre un futur employeur de votre valeur ajoutée.


Utilisez votre temps libre pour mener des projets, définir vos priorités et vous vider l'esprit. Votre emploi précédent a dévasté votre créativité, vos intérêts et vos passions ? Il est temps de reconstruire le tout. Concentrez-vous sur ce que vous aimez faire, sur vos passions et vos hobbys. Peut-être est-il possible d'y coupler votre carrière ? Vous vous sentirez certainement mieux en faisant quelque chose qui vous plaît.

3 activités pour éviter que la période de chômage ne prenne le dessus sur votre état d'esprit :

1. Blog

Lancer un blog pour y écrire vos souvenirs de voyage, vos activités ou l'orientation que vous prenez d'un point de vue personnel est un moyen efficace de vous occuper et de vous développer. Vous gardez votre esprit éveillé et utilisez votre blog comme un journal. Vous réfléchissez et occupez votre temps. Cela vous sera utile si un interviewer vous demande ce que vous avez fait pendant votre pause carrière.


C'est aussi une excellente manière de travailler votre propre image. Les employeurs cherchent ce style d'informations en ligne pour savoir ce que leurs futurs employés ont dans le ventre.


Que vous écriviez au sujet de la mode, de la gastronomie ou des voyages, vous développez une certaine expertise ou entrez en contact avec d'autres personnes grâce à une passion commune. Le fait d'écrire au sujet de certaines thématiques vous aidera peut-être à travailler dans une industrie liée à vos publications. Les employeurs pourront savoir ce qui vous passionne car vous passez même votre temps libre à écrire à ce sujet.

2. Volontariat

Travailler comme bénévole lorsque vous êtes au chômage est un excellent moyen de vous mettre au service de la société. C'est également un pas dans la bonne direction si vous souhaitez travailler pour une ASBL. Vous montrez que vous êtes investi, motivé et que vous vous retroussez les manches.


Le volontariat ne doit pas obligatoirement se passer dans votre région. Vous pouvez très bien le combiner avec un voyage à l'étranger. Il existe de nombreux projets permettant de travailler comme gardien dans un orphelinat, d'être professeur dans une école ou encore de venir en aide aux animaux malades dans des cliniques de réserves animalières.

3. Stages

Pour beaucoup de jeunes diplômés, travailler gratuitement n'est pas une option. Ils ont déjà effectué un stage, pourquoi le faire à nouveau ?


Il s'agit d'un bon tremplin pour intégrer une entreprise ou, si vous cherchez un emploi, cela vous différenciera des autres. L'entreprise connaît déjà votre valeur ajoutée et sait ce que vous valez.


Vous ne savez pas encore quel est le job qui vous convient ? Voilà un excellent moyen de vous faire une idée du secteur ou de la fonction qui vous ira le mieux.


Quel est l'emploi ou l'entreprise dont vous rêvez ? Demandez s'ils acceptent des stagiaires. Cela ne leur demande aucun investissement et relativement peu de risques, en comparaison avec un travailleur à temps plein. Vous pourrez ainsi vous prouver, faire preuve d'expérience pertinente et, qui sait, peut-être décrocher le job de vos rêves.


Vous ne perdez rien à élargir votre réseau de contacts. Etoffez-le et saisissez toutes les chances qui se présentent à vous.


Faites tout de même attention à ne pas vous faire exploiter et que l'on ne profite pas de votre travail non rémunéré. Vous devez y voir une valeur ajoutée, sachez ce que vous valez !

Allez-y !

Il est également important de profiter de votre liberté. Vous n'avez pas de travail ou de contrat qui vous retient. Gardez à l'esprit que votre vie ne s'arrête pas parce que vous n'avez pas de travail. Que du contraire !


Si vous voulez partir en Asie pour faire du trekking, allez-y ! Inscrivez-vous à des atelier d'écriture à Paris si vous en ressentez le besoin ou allez suivre des cours de photographie à Berlin. Assurez-vous de ne plus avoir de regrets lorsque vous commencez à travailler. Reprenez tous les projets que vous avez laissé en suspens. Réfléchissez et reposez-vous si vous en avez besoin. Etre au chômage est peut-être ce dont vous avez besoin pour l'instant...


(eh/jy) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.