Eviter les dérapages en postulant ? Voici comment...

Bonne nouvelle ! Vous êtes invité à un entretien de recrutement. Vous avez franchi le premier obstacle. A présent, vous avez l’occasion de vous prouver en chair et en os. Mais attention, un entretien de recrutement peut aussi mal se passer…

La préparation, il n’y a que cela de vrai

Un entretien de recrutement, cela passe ou cela casse. Tout dépend de votre niveau de préparation. Aujourd’hui, étant que vous trouvez toute l’info utile sur internet, cela devient presque inacceptable de vous rendre au rendez-vous sans avoir cherché à vous informer au préalable. Quelles sont les choses à bien préparer ?

  • Googlez-vous vous-même pour savoir ce qui se dit en ligne à votre propos.
  • Calculez votre route et tenez compte des imprévus.
  • Vous pouvez toujours démarrer un peu à l’avance, ainsi vous évitez les surprises.
  • Préparez votre tenue la veille et vérifiez par deux fois si elle est propre et nette.
  • Mettez votre gsm sur silence avant de commencer votre entretien de sélection.
  • Cherchez de l’info sur l’organisation et la fonction (via le site de l’entreprise, les communiqués de presse, les pages d’entreprise sur LinkedIn et Facebook, mais aussi Twitter, Google, ou via les collègues éventuellement présents sur LinkedIn)…

Parlez de l’entreprise avec vos proches.

Cherchez des concurrents de l’organisation auprès de laquelle vous sollicitez, quels sont les produits qui viennent d’être lancés, des tendances dans le secteur, etc.

Soyez vous-même

Ne prenez jamais l’allure de quelqu’un d’autre lors de votre rendez-vous de sélection. D’accord, pendant un tel entretien, vous pouvez vous comporter un peu différemment. Vous êtes peut-être plus nerveux que d’habitude ou plus timide. Cela ne devient un problème que si vous voulez correspondre au profil recherché. A long (voire même à plus court) terme, vous risquez toujours de devoir l’avouer.

Ne jamais mentir

Ne mentez jamais sur votre CV ni lors de votre entretien de recrutement, même si votre ‘invention’ peut paraître innocente. La vérité reprend toujours le dessus. Même des petits mensonges risquent bien de vous discréditer.

Réfléchissez deux secondes

Un entretien d’embauche exige toujours une certaine ouverture. Ëtre honnête et ouvert, cela ne veut pas dire pour autant que vous deviez répondre sans réfléchir. Utilisez votre bon sens lorsque vous répondez aux questions. Il n’est pas nécessaire que vous répondiez à chacune. Prenez toujours un moment pour intégrer ce que l’on vous demande. Vous montrez que vous y réfléchissez à la question et que votre réponse sera cohérente.

Exercez-vous à votre première réponse

‘Racontez-moi quelque chose sur vous’, c’est une première question classique dans un entretien d’embauche. Inutile de commencer à raconter toute votre vie. Vos premiers mots doivent créer le suspens. Faites comme si vous conceviez un spot publicitaire de 30 secondes pour en convaincre les autres.

Les entreprises sont en quête du candidat qui réponde à leurs besoins. Qu’est-ce qui vous rend unique ? Tâchez, grâce à des exemples concrets, de prouver que vous êtes la solution à leurs problèmes. Vous pouvez vous y exercer, sur base de la description de fonction et de l’info que vous trouvez en ligne sur l’entreprise. Imaginez les questions qui vous seront probablement posées afin de sonder si vous êtes la bonne personne pour le job. Veillez à ne pas parler que de vous, mélangez l’info avec celle que vous avez rassemblée sur l’entreprise ou l’emploi. A force de vous y exercer, vous y gagnerez en aisance et en plaisir.

Etre sûr de soi

Un mauvais candidat est celui qui n’a aucune vue sur ce qu’il peut apporter à l’entreprise. Pensez au préalable à votre passé professionnel, à vos forces & faiblesses. Ainsi vous pourrez en tirer des exemples significatifs pour illustrer un atout donné ou montrer comment vous gérez un point à améliorer. Ne tombez dans les clichés en citant un lieu commun comme le perfectionnisme, qui est plutôt un point fort. Ici aussi, tout est dans la préparation. Le mieux est de choisir une caractéristique moins bien considérée mais en ajoutant tout de suite comment vous comptez y travailler.

Poser de bonnes questions

Les questions que l’on attend de vous en fin d’entretien sont extrêmement importantes. Si vous n’y avez pas pensé à l’avance, vous afficherez un intérêt plus que moyen et superficiel. Si vous posez trop tôt dans le processus des questions sur la rémunération et les conditions, vous donnerez l’impression que ce critère devient un facteur clé de décision pour vous. Les discussions sur le salaire n’interviennent que lorsque l’on vous propose le job. Si le package salarial n’est pas à la hauteur de vos souhaits, vous pourrez toujours renoncer à cet emploi à ce moment-là.

Un entretien de sélection est d’abord une discussion

Ne commencez jamais un entretien avec l’idée que vous subissez un interrogatoire. Demandez simplement plus d’explications si une question n’est pas claire. Répondez de manière concise et sur le sujet. Si quelque chose n’est pas clair, le recruteur posera d’autres questions. Cela ne veut naturellement pas dire que vous deviez répondre à chacune en trois mots mais évitez l’avalanche de confidences.

Contact visuel et langage du corps

Vous êtes peut-être timide, soit. Toutefois, établissez régulièrement un contact visuel avec votre interlocuteur. Ne vous montrez pas coincé et adoptez une attitude corporelle ouverte. Des bras croisés, des sourcils froncés, donneront à penser que vous n’êtes pas intéressé.

Trop bien habillé plutôt que trop peu

La première impression est la plus importante. Plus que vos premiers mots, c’est votre look qui restera à l’esprit du recruteur. Montrez que vous prenez cet emploi au sérieux et que vous le voulez. Cela commence par être bien habillé. Formel ou informel ? Tout dépend du secteur dans lequel vous postulez. Pour une fonction créative vous pouvez rester ‘casual’. Mais dans le secteur financier ou dans un bureau d’avocats, vous ne ferez pas bonne impression si vous n’êtes pas en costume (cravate). En matière de look, mieux vaut en faire trop que pas assez.

Sources : Connect.vivajobs.be & Glassdoor.com 

Plus d'info CV et lettre de motivation , Entretien

18/03/2014