5 choses à faire avant de démissionner

Vous allez donner votre démission. Très bien, mais avez-vous déjà réfléchi à votre stratégie de sortie ?

8 novembre 2018

Partager

1. Taisez-vous jusqu’à ce que vous l’ayez dit à votre patron

Lorsque vous souhaitez donner votre démission, il est tentant de le raconter à un collègue que vous considérez comme un ami. Changer de travail est une étape importante et il est normal que vous souhaitiez en faire part à votre entourage. Et pourtant, cela peut vous jouer des tours car cette nouvelle pourrait très bien arriver aux oreilles de votre patron.

Voilà pourquoi vous devez d’abord l’en avertir en premier lieu. S’il l’apprend par quelqu’un d’autre, il sera mécontent et vous n’aurez pas l’occasion de vous justifier. Prenez les choses en main et allez voir votre patron avec un message clair expliquant pourquoi vous voulez partir et comment vous souhaitez que cela soit communiqué au sein de l'entreprise. Concertez-vous avec votre patron afin de déterminer le timing et les informations à divulguer. De cette façon, vous partagerez tous les deux le même discours.

2. Anticipez votre réponse à une contre-offre de votre patron

Votre patron pourrait essayer de vous persuader de continuer au sein de son entreprise en vous proposant une contre-offre alléchante. Il n’hésitera pas à enjoliver la situation et à utiliser des termes flatteurs à votre égard. "Vous êtes si important pour l'entreprise, je ne trouverai jamais quelqu'un d'aussi bon que vous,...". Il est très tentant de céder à une nouvelle proposition mais ne vous laissez pas impressionner.

Si vous recevez une contre-offre, soyez réaliste quant aux raisons pour lesquelles votre employeur vous en fait la proposition. S’il vous dit que vous êtes un employé indispensable à l’entreprise et qu’il vous propose une augmentation, c’est surtout parce qu’il veut à tout prix éviter le chaos et la charge de travail supplémentaire que causera votre départ.

Une contre-offre n'est pas la baguette magique qui supprimera toutes les raisons pour lesquelles vous donnez votre démission. Pesez bien le pour et le contre et évitez d’être aveuglé par l’aspect financier. Essayez de définir à l’avance ce que vous répondrez avant de donner votre démission. Si vous acceptez la nouvelle proposition de votre patron, vous devez être prêt à effectuer votre travail actuel pendant encore au moins un an...

3. Gardez le sourire

Si votre emploi actuel est un enfer et que vous donnez votre démission, cela ne vous autorise en rien à mal parler de votre employeur ou de vos collègues. Ne pensez pas que vous ne croiserez plus jamais votre patron ou votre manager, bien au contraire. Qui sait, vous retomberez peut-être sur eux d’ici cinq ou dix ans et devrez travailler ensemble sur un projet.

Idem pour l'entretien de sortie avec les ressources humaines qui ne doit pas être synonyme de défouloir. Même s’il est parfois tentant de mal parler de l'entreprise ou de collègues, respectez la devise suivante : 'Si vous n'avez rien de gentil à dire, ne dites rien du tout'.

4. Préparez un plan d'action pour les collègues qui reprendront votre travail

Le fait que votre successeur et votre patron seront perdus sans vous est erroné. En revanche, si vous souhaitez garder de bons contacts après votre démission, il est préférable de préparer un plan d’action pour les personnes qui reprendront votre travail.

Ce plan d'action contiendra les projets en attente, vos recommandations sur la façon de les aborder et les noms des personnes à qui s’adresser en cas de besoin. Vos collègues et votre patron vous seront reconnaissants. Montrez à votre patron que vous êtes conscient de la situation et que vous souhaitez l’aider à combler le "trou" que vous laisserez. Si vous contribuez à résoudre la situation, cela améliorera également l'image que vous laisserez derrière vous.

5. Prenez soin de votre réseau après votre départ

Votre réseau constitue votre principale valeur ajoutée. Il est important de maintenir de bons contacts sur votre lieu de travail. Par conséquent, vous veillerez à être positif et constructif lors de vos dernières semaines de travail. Vous assurerez une bonne transition et entretiendrez de bons rapports avec vos anciens collègues après votre départ.

Vous pouvez de temps en temps leur envoyer un e-mail pour prendre de leurs nouvelles ou aller un peu plus loin en leur proposant votre aide après votre départ. Envoyez-leur par exemple des nouvelles des tendances pertinentes dans le secteur ou parlez de votre ancien employeur à d'autres personnes. Si vous restez une valeur ajoutée pour votre ancien employeur après votre départ, il continuera à s’intéresser à vous et, qui sait, cela vous mènera peut-être à de nouvelles opportunités !

(eh/ll) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.