10 conseils pour entretenir de bons rapports avec votre chef

poignée de main

La relation avec votre chef est essentielle pour votre carrière. Cela devient d’autant plus judicieux le jour où vous attendez que votre patron prêche la bonne parole à votre sujet. Mais comment transformer cette relation froide et réservée en une amitié professionnelle ?

La relation avec votre chef est essentielle pour votre carrière. Cela devient d’autant plus judicieux le jour où vous attendez que votre patron prêche la bonne parole à votre sujet. Mais comment transformer cette relation froide et réservée en une amitié professionnelle ?

1. Chaque relation est différente

Chaque chef est unique, vos liens avec lui le seront aussi. Avec l’un, vous pourrez établir un réel contact personnel. Avec l’autre, vous devrez vous en tenir à parler de la pluie et du beau temps. Acceptez qu’une relation, aussi bonne soit-elle, puisse prendre des formes diverses et que certains managers apprécieront des choses chez vous et que d’autres n’apprécieront pas autant.

2. Ne vous laissez pas influencer par son humeur

Restez cohérent en toutes circonstances, tant sur le plan de votre personnalité que sur celui du travail. Certaines personnes ont leurs humeurs et vous ne pourrez pas changer grand-chose à leur personnalité. Prenez conscience de l’humeur du jour et poursuivez votre journée de travail comme à l’accoutumée. Le mieux que vous puissiez faire contre ses humeurs est de vous comporter le plus normalement possible. Vous êtes d’humeur égale, prouvez-lui qu’il peut compter dessus. En toutes circonstances.

3. N’attendez pas les louanges

D’accord, c’est très agréable lorsque vous vous entendez dire que vous travaillez bien mais, comprenez-le, dans la plupart des cas vous n’aurez pas de reconnaissance pour vos prestations. Ne courrez pas après les éloges, mais soyez sûr de vous : vous n’avez pas besoin que l’on vous donne une tape amicale sur l’épaule pour exceller dans votre mission. Certains en sont frustrés ; ils attendent en vain la reconnaissance, si bien qu’elle n’arrive que rarement voire jamais. Soyez sûr de vos compétences et donnez à votre patron l’impression que vous avez tout sous contrôle. Qu’attend-on de vous si ce n’est que vous fassiez votre boulot, ce qui, après tout, fait partie de votre job description ?

4. Annoncez dès le début vos objectifs

Vous avez l’intention de faire les boutiques, de prendre un jour de congé ? N’attendez pas la dernière minute pour faire savoir à votre patron quels sont vos plans. Les responsables ont besoin, pour réussir, de collaborateurs fiables et cohérents, qui ne font pas mauvais usage de leur temps.

5. Apprenez son style de communication

Il n’est pas évident de déchiffrer le style de communication de ses collègues, ni de son patron. Pourtant, c’est très important de savoir comment ils communiquent, pour savoir tout de suite ce qu’ils ont en tête. Certains responsables expliquent tout dans les moindres détails, d’autres supposent que vous avez déjà compris ce que l’on attend de vous, à peine leur phrase entamée. L’un souhaite connaître directement la réponse à sa question, là où l’autre annonce toujours les choses bien à l’avance pour vous laisser le temps de trouver la solution. Clarifiez les choses dès le départ et discutez avec lui afin de vous mettre d’accord sur ses attentes. Exemple, lorsqu’il vous demande de lui remettre quelque chose dès que possible, l’attend-il dans l’heure ou pour la fin de la semaine suivante ? Se comprendre mutuellement est vraiment crucial pour entretenir la relation.

6. Tâchez d’arriver au bureau avant votre boss …

… à moins, bien sûr, qu’il n’y passe ses nuits. Beaucoup de supérieurs sont rassurés de voir leurs collaborateurs arriver à temps à leur poste, jour après jour. C’est ainsi qu’ils savent qu’ils peuvent compter sur eux et qu’ils savent où ils placent leur confiance. Plus vous lui inspirez confiance, plus il vous confiera de projets.

7. Pas besoin d’être les meilleurs amis du monde pour autant

Votre patron ne doit pas nécessairement tout connaître de votre vie privée. Ne soyez pas son ami sur Facebook. A moins qu’il ne vous ait envoyé lui-même sa demande. Le suivre sur Twitter ou faire partie de ses contacts sur LinkedIn est par contre approprié. La clé est de trouver le bon équilibre.

8. Votre patron doit rayonner. Aidez-le

Réfléchissez à ce que vous pourriez faire pour diffuser une image positive de lui tant en interne qu’en dehors de l’entreprise.

9. Choisissez vos sujets de discussion

Chaque dossier suscite l’une ou l’autre question qui vous amène à vous confronter avec votre supérieur. Vous ne pouvez décemment livrer combat à chaque occasion. Inutile d’entrer en discussion tous les jours avec lui. Réfléchissez bien à ce que vous trouvez important et ce qu’il convient de valoriser. Certains vont si souvent au conflit qu’ils n’arrivent plus à s’arrêter. Acceptez-le, cela reste du travail. Votre boss n’est pas votre ami, il ne faut pas prendre personnellement tout ce qui vous arrive.

10. Soyez loyal

Veillez à ne pas faire de secrets (liés au travail) autour de votre patron. Faites-lui savoir que vous êtes de son côté. Ne médisez pas sur son dos. Arrangez-vous pour qu’il sache qu’il peut toujours vous faire confiance.

(sc/eh) - Sources : Fastcompany.com 

Plus d'info Patrons

04/06/2014