Développement personnel Précédent

1 de 673

Suivant

Switch de carrière remarquable : de conducteur de tram à analyste commercial

Olivier Dufrennois a effectué un changement de carrière remarquable au sein de la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (STIB). Il est passé du poste de conducteur de tram à celui d'analyste commercial. Bien qu'il n’ait pas été épargné à ses débuts (accident, cambriolage, épuisement professionnel,…), son message est le suivant : 'Saisissez toutes les opportunités qui s’offent à vous'.

18 avril 2019

Partager

"Toute personne qui est motivée et va de l’avant verra tôt ou tard une porte s'ouvrir" (Olivier Dufrennois, ancien conducteur de tram et désormais analyste commercial à la STIB).

Olivier Dufrennois a dû postuler à huit reprises pour pouvoir commencer conduire un tram à la STIB. Il n'a malheureusement pas eu la chance d’effectuer des études et s'est donc lancé dans la vie professionnelle sans diplôme. À l'âge de 30 ans, il fut victime d’un grave accident et resta paralysé pendant un certain temps.

Un 'travail de bureau' semblait la seule issue possible. Il a donc décidé de transformer sa passion pour l'informatique en un métier à temps plein. Alors qu'il était en incapacité de travail, il suivit des formations supplémentaires et décrocha les certificats nécessaires pour devenir informaticien indépendant. Il fonda une petite entreprise mais, quelques année plus tard, elle fut cambriolée. Il perdit tout du jour au lendemain et dut faire face à un épuisement professionnel. Après une période de repos et de réflexion, une question subsistait : "Comment puis-je me remettre au travail ?". C’est suite à ce parcours du combattant qu’il décida pour la première fois d’envoyer sa candidature au poste de conducteur de tram à la STIB.

Conducteur de tram pendant trois ans

Pendant plus de trois ans, Olivier officia comme conducteur de tram à Bruxelles. Son envie de faire de sa passion pour l'informatique son métier ne fit de croître et, lorsqu’il entendit parler d'un poste vacant en interne à la STIB, il s'inscrivit au processus de sélection. "J’ai mis toutes les chances de mon côté en travaillant gratuitement en dehors de mes horaires et en proposant des suggestions basées sur mes connaissances en informatique", explique Olivier. "Après le test de sélection, la direction m'a invité à un entretien. Un peu plus tard, deux postes vacants d’analystes commerciaux ont été publiés en interne. Vous devinerez la suite par vous-même (rires)."

Olivier Dufrennois a été engagé comme analyste commercial en avril 2018. "Tout d'abord, je suis à l'écoute des besoins des employés du secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC). Ensuite, j'essaie de traduire leurs façons de travailler en une nouvelle application aussi conviviale que la précédente mais offrant plus d'options. J'ai repris confiance en moi après une période difficile. J'apprécie vraiment que la STIB prenne le temps d’analyser ce dont ses employés sont capables en plus de leur diplôme. Travailler ici est très agréable parce qu’il y a de la place pour la croissance et la participation. Tout le monde peut faire des propositions d’améliorations et avoir la chance d’y travailler."

Argent

Malgré son parcours chaotique, Olivier est toujours resté positif : "Certains voient des problèmes, je vois des solutions. J'essaie toujours de voir le positif dans les choses et en moi-même. Soyez motivé si vous voulez vraiment quelque chose, montrez votre détermination et allez de l’avant. Tôt ou tard, une porte s'ouvrira. Saisissez également toutes les opportunités qui s’offrent à vous. J'ai par exemple participé au 'Prix Eureka'. Chaque année, la STIB organise une soirée de gala au cours de laquelle vous pouvez proposer de nouveaux projets. J'ai saisi cette opportunité pour pouvoir lancer immédiatement mon idée auprès des bonnes personnes et tisser des contacts informels avec la direction."

Selon Olivier Dufrennois, son switch de carrière est déjà une réussite. "Ma qualité de vie est bien meilleure depuis que je travaille ici. J'avais l'habitude de gagner beaucoup d'argent, mais l'argent ne vous rend pas heureux. Vous avez besoin d'assez d'argent pour vivre mais il ne doit en aucun cas guider votre vie. Mon travail actuel me permet indirectement de rendre les gens heureux, voilà ce qui me motive à me lever tous les matins pour aller travailler."

(adl)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?