Patrons Précédent

1 de 437

Suivant

Les femmes au sommet de la hiérarchie génèrent plus de profits

De meilleurs résultats, une facilité à recruter les bons talents et une image plus favorable de l’entreprise ? C'est possible et relativement facile à mettre en place. Comment ? En offrant des postes managériaux aux femmes !

29 août 2019

Partager

Les entreprises présentant une parité homme femme au niveau de leurs travailleurs, et plus particulièrement les cadres supérieurs, obtiennent de meilleurs résultats. Près de trois quarts des entreprises suivant cette tendance indiquent réaliser des bénéfices de 5 à 20%, et la majorité d'entre elles se situent entre 10 et 15%.

57% des entreprises déclarent avoir plus facile à attirer les bonnes personnes et plus de 54% affirment constater des améliorations dans la créativité, l'innovation et l'ouverture d’esprit. 54% des répondants ont également admis que leur image s'était améliorée et 37% ont reconnu pouvoir comprendre plus efficacement leurs clients. Telle est la conclusion d'une étude réalisée par l'Organisation Internationale du Travail (OIT) des Nations Unies auprès de 13.000 entreprises dans 70 pays.

Intéressant, n’est-ce pas ? A partir de maintenant, les femmes au pouvoir ?

Uniquement des femmes ?

Pas nécessairement mais l'équilibre entre les hommes et les femmes doit être juste. Selon les recherches internationales menées par l’OIT, des effets positifs sont constatés à partir du moment où les femmes occupent 30% des postes du top management. En revanche, près de 60% des entreprises n'atteignent pas cet objectif. Résultat : il est difficile d’analyser de tels effets si les entreprises n’y parviennent déjà pas elles-mêmes. De plus, il a été constaté que, dans près de la moitié des entreprises, moins d'un nouveau manager sur trois était une femme. Cela signifie que les viviers de talents de cadres supérieurs ne pouvaient pas fournir suffisamment de profils. Le pourcentage d’hommes et de femmes au niveau du management devrait idéalement être de 40-60 (40% de femmes).

Pourquoi est-il moins facile pour les femmes d'atteindre le sommet de la hiérarchie ?

L'étude de l’OIT a révélé plusieurs raisons qui empêchaient les femmes d'accéder plus facilement au sommet de la hiérarchie. De nombreuses entreprises exigent par exemple que les employés soient disponibles pratiquement en permanence et à n’importe quel endroit. Cela impacte davantage les femmes en ce qui concerne les responsabilités familiales. Une politique accordant une plus grande attention à l’équilibre vie privée-vie professionnelle et mettant l’accent sur les horaires flexibles et le congé parental pourrait être une première solution à ce problème.

Un autre facteur est le 'pipeline qui fuit' dans les entreprises. Il s’agit d’une tendance où le pourcentage d’employées de sexe féminin diminue au fur et à mesure que le niveau de direction augmente. Le nombre de femmes cadres occupant des postes dans les domaines des ressources humaines, de la finance et de l'administration reste très faible. Environ une entreprise sur huit ayant participé à l'enquête a indiqué qu'elle disposait toujours d'une salle de réunion exclusivement réservée aux hommes et plus de 78% des entreprises avaient un dirigeant de sexe masculin. Les organisations dont le CEO est une femme sont également de plus en plus petites.

"Les avantages de faire entrer plus de femmes dans la direction sont flagrants. À une époque où certaines compétences se font de plus en plus rares, les femmes constituent un formidable réservoir de talents que les entreprises n’utilisent pas suffisamment. Les sociétés intelligentes qui veulent performer au sein de l'économie mondiale doivent faire de la véritable diversité des sexes un élément important de leur stratégie commerciale", conclut Deborah France-Massin de l'OIT.

(eh)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?