Comportement indésirable au travail Précédent

1 de 247

Suivant

Le secteur de la construction devient-il progressivement non discriminatoire ?

Le secteur de la construction n’est-il pas un environnement typiquement masculin ? Peut-on s’y faire une place en tant que femme ? Les témoignages de l’ingénieure Evelien De Nil et de la coordinatrice de sécurité Viviane Vermeulen montrent que les temps ont changé. "Dans ma génération, le sexe d’une personne ne joue plus vraiment d’importance."

30 octobre 2019

Partager

"Dans mon travail, vous devez être capable de résister au stress", Evelien De Nil.

Travailler pour le plus grand groupe de construction en Belgique actif à l’international, voilà le chemin qu’Evelien De Nil a emprunté. Après des études d'ingénieur civil, elle a postulé chez BESIX à Bruxelles. "J’ai intégré l’entreprise il y a un an et demi. Je travaille actuellement sur la construction d'une station d’épuration et de traitement des eaux en Côte d'Ivoire. En tant qu’ingénieur structures, je suis responsable la conception mais travaille également en étroite collaboration avec des dessinateurs techniques, des chefs de chantiers, des géotechniciens et bien évidemment des clients. Je trouve cela génial de pouvoir construire un tel projet tous ensemble et apprécie également que mes missions soient d’envergure mondiale."

Ne pas penser aux clichés

A-t-elle rapidement compris qu'elle était faite pour une carrière dans le secteur de la construction ? "Il est très agréable de voir le résultat de votre travail sur le terrain ou sur des photos. Certes, mon travaille exige une certaine résistance au stress. Il y a des jours où vous devez pouvoir répondre rapidement aux questions des personnes sur le terrain mais cela ne me dérange pas. Cela me fait comprendre que ma contribution à un projet de construction est significative."

Est-il facile de se faire une place en tant que femme dans le secteur de la construction ? "Dans ma génération, le sexe d’une personne ne joue plus vraiment d’importance. Les gens regardent principalement vos capacités. J'ai moi-même eu la chance de grandir dans un environnement où le talent et non le sexe déterminait l'avenir. En tant que femme, vous ne devez pas être intimidée par le fait que le nombre d’hommes actifs dans le secteur augmente au fil du temps. Je vous dirais juste d’être vous-même et de ne pas prêter attention aux clichés afin de tirer le meilleur de vous-même. À long terme, cela crée une plus grande valeur ajoutée pour les projets de construction sur lesquels vous travaillez et pour votre carrière dans son ensemble."

D’un chantier à une habitation

Depuis août 2019, Vivianne Vermeulen travaille en tant que coordinatrice de la sécurité pour BTV Control, une société basée à Aarschot où les entreprises de construction peuvent se rendre pour des inspections techniques et des conseils de sécurité. Le secteur de la construction n'est pas nouveau pour elle. Avec son ami, elle dirigeait une entreprise spécialisée dans les petits travaux de rénovation. "Pendant 25 ans, mon mari et moi avons travaillé ensemble. C'était un métier exigeant mais largement compensé par le plaisir de voir des clients satisfaits. Il m'a fallu un certain temps avant de connaître toutes les ficelles du métier. Voir un chantier se transformer en une nouvelle habitation après de multiples travaux est extrêmement agréable. Dans le secteur de la construction, vous pouvez livrer un beau produit fini et cela procure une satisfaction quotidienne."

Testé au début

Comment Vivianne envisage-t-elle sa future carrière dans le secteur de la construction ? "Mon mari a récemment pris sa retraite, le moment était venu pour moi de réorienter ma carrière. Vu que j’avais déjà acquis une certaine expérience en tant que coordonnatrice de sécurité au cours de nos années d’indépendants, j’ai décidé d’approfondir ce champ d’action. J'aime apprendre en permanence."

Comment Vivianne est-elle perçue en tant que femme du secteur ? "En réalité, cela ne pose aucun problème. On vous testera bien évidemment au début, mais n’est-ce pas le cas dans tous les secteurs ? Ce qui compte, c’est que vous sachiez de quoi vous parlez et que vous mettiez rapidement les choses au clair". Vivianne ajoute qu’il est important pour l’avenir du secteur que non seulement les personnes qualifiées mais également d’autres profils se tournent vers les nombreux postes vacants dans la construction. "Je considère notre secteur comme une pyramide. Oui, nous avons besoin de personnes très qualifiées mais aussi de travailleurs qui n’ont pas peur de se retrousser les manches. Nous ne pourrons vraiment progresser que lorsque tout le monde unira ses forces."

(eh/ll/nd)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?