Indépendant & Activité complémentaire Précédent

1 de 91

Suivant

La passion au travail mène à de nouveaux titres de fonctions

Faire de sa passion un métier : qui n’en a jamais rêvé ? Herman Voordeckers, originaire de la commune d’Alken en Région flamande, est sur la bonne voie pour y parvenir. Il dessine des schémas électriques pendant la journée mais, le soir et le week-end, il fabrique de luxueuses boîtes en bois pour stocker des bijoux, des armes ou des cigares. Sa passion pour le travail du bois l'a conduit à la création de son entreprise 'Devine Boxes' qu’il dirige à titre complémentaire.

4 septembre 2019

Partager

Herman Voordeckers est charpentier, ébéniste, restaurateur d'antiquités, bijoutier et orfèvre... à titre complémentaire.

"J'ai travaillé toute ma vie pour une entreprise d'ingénierie électrique", déclare Herman Voordeckers. "J’y dessine des schémas électriques, un travail que j'ai toujours aimé faire. De plus, j'ai commencé à suivre toutes sortes de formations en ébénisterie il y a plus de 20 ans. Cela m'a toujours fasciné de fabriquer des objets en bois. J’ai ainsi été diplômé en menuiserie, ébénisterie et en restauration d’antiquités. J’ai sans cesse développé mes compétence dans ce domaine."

"Je suis tombé sous le charme de vieilles boîtes en bois trouvées dans des marchés aux puces, puis j'ai commencé à les restaurer moi-même. J’ai même suivi une formation en Angleterre afin de traiter correctement les différents bois et produits. A partir du moment où j’ai maîtrisé les techniques, j'ai décidé de créer de nouvelles boîtes et c'est ainsi que 'Devine Box' a vu le jour."

Niche

Herman Voordeckers passe presque tout son temps libre dans son atelier situé au fond de son jardin. Il y a rassemblé une belle collection de machines. Dans une grande commode, il possède des stocks limités de divers types de bois de placage qu’il sélectionne ensuite pour créer des pièces uniques pour ses client. "Pour une boîte à musique en bois, vous devez compter une centaine d’heures de travail", explique-t-il.

"Cela demande du temps parce que je fais tout à la main, y compris les mélodies des musiques sortant des boîtes. Le résultat est que mes produits sont exclusifs et ne s'adressent qu'aux clients appartenant à un segment de niche. Mais la demande augmente et tant les bijoutiers que les marchands d'armes ou les collectionneurs d'articles exclusifs viennent me voir et me réfèrent à leur entourage. Le business tourne très bien. Ce qui n’était qu’une simple passion a pris davantage de place dans mon quotidien, au point que la situation est devenue légèrement incontrôlable."

Orfèvre

Herman Voordeckers a développé une deuxième gamme de produits. "Je fabrique également des stylos en bois exclusifs. En réalité, tout cela a commencé par hasard suite à une demande d’un client. Et comme c'est le cas lorsque vous êtes passionné par quelque chose, vous voulez relever les défis que l’on vous donne en réalisant des objets à la perfection. Avant de vous en rendre compte, votre passe-temps a déjà pris une nouvelle dimension. J’apprends et évolue en permanence. Je suis actuellement une formation de bijoutier-orfèvre, ce qui me permet de créer des plumes en métaux précieux et les ajouter à mes stylos. Ma carte de visite sera bientôt remplie des titres professionnels acquis au fils des ans (rires)."

(eh)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?