Formation Précédent

1 de 235

Suivant

Transporteur de béton : un métier à part entière

Les conducteurs de bétonneuses sont plus que de simples chauffeurs. Au volant de leurs mastodontes, ils veillent à ce que le bêton arrive à bon port mais ont également des connaissances approfondies du produit qu’ils transportent. Ils ne relèvent donc pas du secteur du transport mais bien de la construction.

24 octobre 2019

Partager

Mario Smits : "Nous sommes plus que de simples chauffeurs. Nous devons vérifier la qualité du produit et garder un œil attentif sur notre marchandise".

Il s’agit d’un métier qui ne s’apprend pas à l’école. "Nos chauffeurs sont en partie formés en interne et en partie par Constructiv. Ils roulent d’abord en interne pendant quelques semaines avec un collègue expérimenté pour se familiariser avec les véhicules. Ensuite, ils suivent une formation externe de plusieurs jours. Celle-ci est spécifiquement axée sur les compétences de conduite en vue de l’obtention du certificat de conduite de bétonneuse et du certificat SCC", explique Emile Vertongen, directeur général de l’entreprise 'Transportbeton De Beuckelaer' à Schoten.

"Étant donné que les candidats conducteurs ne courent pas les rues, nous collaborons avec Talentenwerf et Fedbeton afin d’attirer les demandeurs d’emploi vers notre secteur. Une exigence est qu'ils parlent une des langues nationales car ils doivent être capables de communiquer et de lire et/ou remplir certains documents. Les conducteurs de bétonneuses doivent également avoir une bonne connaissance du produit. Ce sont de vrais artisans. Les horaires irréguliers sont courants mais ils tombent dans une catégorie de salaire plus intéressante en raison de la subdivision du secteur de la construction (IV du PC 124). Le salaire est ainsi supérieur à celui d'un chauffeur de camion moyen".

Horaires irréguliers

C'est aussi l'une des raisons pour lesquelles Mario Smits (50 ans) a franchi le pas il y a quatorze ans. "Je travaillais dans le commerce du bois et j'étais habitué à prester des heures supplémentaires. Vous devez être conscient des horaires lorsque vous démarrez dans le transport du bêton. En tant que conducteur de bétonneuse, vous avez des horaires irréguliers et vous travaillez souvent de longues journées. Vous commencez très tôt, en partie à cause de la mobilité, mais vous ne savez jamais à l’avance quand vous aurez terminé. Vous pouvez très bien être de retour chez vous à 16h00 un jour et à 20h00 le lendemain. Attendez-vous en tout cas à travailler une moyenne de dix à douze heures par jour. En revanche, vous récupérez vos heures supplémentaires et avez droit à davantage de jours de congés. Vous travaillez généralement quatre jours pour ensuite vous reposer pendant trois jours", témoigne Mario Smits.

Contrôles de qualité

"Vous êtes aussi plus qu'un simple chauffeur. Vous devez vérifier la qualité du produit et garder un œil attentif sur la marchandise. Pour ce faire, vous disposez de plusieurs outils mais cela nécessite toujours de la cohérence, de la précision et une certaine vigilance. Enfin, vu que vous pilotez un véhicule d’une certaine taille, vous devez toujours être attentif à votre vitesse ainsi qu’à vos manœuvres, surtout quand vous devez prendre un virage à droite", conclut Mario Smits.

(eh/ll/br)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?