Lieu de travail Précédent

1 de 446

Suivant

Pourquoi les employés travaillant en open space sont-ils plus souvent malades ?

Les îlots de bureaux dans des espaces de travail ouverts sont pleinement ancrés dans la culture de travail actuelle. Confortables, branchés et propices à la créativité, mais quid de la santé des travailleurs ?

2 décembre 2019

Partager

Les virus peuvent facilement se propager dans des espaces ouverts. Dans les open space, il n'y a pas de barrière physique et tout appartient à tout le monde, même les microbes.

Peu d’études scientifiques ont déjà été effectuées sur la relation entre les bureaux et les microbes. Pourtant, certains indices laissent penser que les bureaux paysagistes favoriseraient la propagation de maladies. Nous sommes tous porteurs de bactéries, n’est-il pas logique que nous nous contaminions plus rapidement les uns les autres dans un grand espace dégagé ?

Preuves

Selon une enquête suédoise menée auprès de 1.800 employés, les personnes travaillant dans des open space sont presque deux fois plus malades que celles qui travaillent dans des bureaux fermés. Au Danemark, il s’est avéré que les employeurs avec des lieux de travail flexibles octroyaient 62% de plus de congés de maladie à leurs employés que ceux qui occupaient un bureau fixe. Une étude comparable réalisée au Canada a à son tour montré que les travailleurs à domicile n’étaient en moyenne malades que 1,8 jour par an contre 3,1 jours pour les employés occupant des espaces flexibles.

Enfin, selon une étude américaine, les espaces ouverts réduisent également la productivité de l'employé. Ils favorisent la démotivation, le manque d’intimité et le stress. Par conséquent, vous êtes moins immunisé contre la maladie et ce phénomène porte un nom : le 'syndrome des bâtiments malsains'.

Microbes

Les germes se propagent plus rapidement dans un espace ouvert. Lorsque nous reniflons, que nous avons la tête lourde et que nous toussons, cela se transforme vite en rhume. La grippe est également une maladie courante au bureau. Tous deux sont causés par des microbes.

Le rhume et la grippe couvrent la grande majorité des maladies hivernales. Mais qu’en est-il de leur développement ? Un microbe se propage généralement de 3 manières :

  • Quand une personne infectée touche son nez ou sa bouche, les microbes se retrouvent sur sa main. Elle touche ensuite une surface ou un objet. Si une personne en bonne santé le/la touche à son tour, le virus est transmis.
  • Un employé infecté éternue ou tousse et une personne en bonne santé respire l’air contaminé.
  • Quelqu'un qui est malade, qui éternue et tousse, et la personne en bonne santé respire dans le nuage de particules virales infectées.
De fait, il est logique que les microbes se propagent aussi facilement dans un espace ouvert. Dans les paysagers, il n'y a pas de barrière physique, tout appartient à tout le monde, tout comme les microbes... /p>

Comment limiter les dégâts ?

Si vos collègues n'ont pas accès à votre lieu de travail, vous serez probablement moins susceptible de tomber malade. La situation est plus délicate dans les bureaux paysagers mais certaines petites astuces peuvent faire des merveilles. Placer un simple écran entre vous et votre collègue peut être d'une grande aide pour ralentir la propagation des microbes. Les gens tousseront moins en direction de votre visage ou de vos affaires.

Et pourtant, vous n'êtes jamais complètement à l’abri, même dans un bureau privatif et fermé. De nombreux lieux de travail disposent d'un système de ventilation favorisant la propagation des microbes. Vous finirez toujours par vous retrouver dans des espaces communs, par toucher une imprimante ou par déjeuner avec des collègues malades. Vous pouvez limiter les dégâts en vous lavant régulièrement les mains, en ne vous touchant pas le visage trop souvent et, surtout, en restant à la maison lorsque vous êtes malade.

(eh/ll/mr)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?