E-mail
Précédent

1 de 48

Suivant

Etes-vous aussi infobèse ?

46% des salariés seraient tous les jours en surcharge d’infos, les trouvant lourdes et indigestes. Et vous ? Faites le test pour savoir si vous êtes aussi en surcharge.
#

D'après le sondage One Poll mené auprès de 1000 salariés en mars 2012 pour la société de logiciels de travail collaboratif Mindjet, 68 % des personnes interrogées reçoivent jusqu'à 100 mails par jour, 46 % des interviewés se plaignent de ne pouvoir digérer la surcharge d'informations, souffrant d'infobésité. Pour 40% des sondés, 80% des mails ne seraient pas lus !

Trop d'info tue l'info

Les mails, de plus en plus volumineux et indigestes, remplissent nos messageries, ils finissent au panier sans être lus à fond, ni traités ou dans le tiroir à oubli d’un dossier email, ou encore vite refilés comme une patate chaude au voisin. Le chiffre serait en plus largement sous-estimé selon Jean Renard, directeur Europe du Sud de la société Mindjet. « Parmi les interviewés dont 46% se disent incapables de digérer toutes les infos reçues, 17,3% avouent leur incapacité à gérer ces flux et 6,7% disent même ne plus rien contrôler. »

80% des mails s’évaporent, pour 40% des interrogés

Stop ! Le salarié, gavé de messages, d’infos tout azimut, de tweets, de d’appels, de SMS… n’arrive tout bonnement plus à suivre. Son cerveau trop sollicité sature et ne parvient plus à évaluer le bien-fondé des messages reçus (pour 21,8% des sondés). Il n’excelle pas dans le multitâche, explique le neurobiologiste Mo Costandi réagissant à l'enquête.

Gaspillages

Le gavage d’infos conduit à de gros gaspillages : seuls 26,4% des sondés liraient leurs mails en entier, 40% se limiteraient à moins de 20% des mails reçus, zappant à une autre activité. Les annexes, concernant un quart des envois, ne seraient consultées que par 28,5% de leurs destinataires. Désemparé, on n’a plus la présence d’esprit de scanner sur le moment l’info utile. On y revient donc, mais sans la trouver tout de suite dans la masse de mails.

Les pertes de temps et d’énergie en chiffres

Ces allers-retours ont un prix selon le calcul de Jean Renard (Mindest) :

  • en gros 25 minutes par personne et par jour,
  • soit 95 heures de travail perdues par an,  
  • soit 1 855 euros par an sur la base d'un salaire moyen de cadre

Et vous, comment gérez-vous le flux d'informations ? Dominant ou dominé ? Faites le test sur : www.calculermoninfobesite.fr  

(sc) - Sources : LEntreprise.com 

20 juin 2012
Jobs recommandés

Etes-vous aussi infobèse ?

46% des salariés seraient tous les jours en surcharge d’infos, les trouvant lourdes et indigestes. Et vous ? Faites le test pour savoir si vous êtes aussi en surcharge.
#

D'après le sondage One Poll mené auprès de 1000 salariés en mars 2012 pour la société de logiciels de travail collaboratif Mindjet, 68 % des personnes interrogées reçoivent jusqu'à 100 mails par jour, 46 % des interviewés se plaignent de ne pouvoir digérer la surcharge d'informations, souffrant d'infobésité. Pour 40% des sondés, 80% des mails ne seraient pas lus !

Trop d'info tue l'info

Les mails, de plus en plus volumineux et indigestes, remplissent nos messageries, ils finissent au panier sans être lus à fond, ni traités ou dans le tiroir à oubli d’un dossier email, ou encore vite refilés comme une patate chaude au voisin. Le chiffre serait en plus largement sous-estimé selon Jean Renard, directeur Europe du Sud de la société Mindjet. « Parmi les interviewés dont 46% se disent incapables de digérer toutes les infos reçues, 17,3% avouent leur incapacité à gérer ces flux et 6,7% disent même ne plus rien contrôler. »

80% des mails s’évaporent, pour 40% des interrogés

Stop ! Le salarié, gavé de messages, d’infos tout azimut, de tweets, de d’appels, de SMS… n’arrive tout bonnement plus à suivre. Son cerveau trop sollicité sature et ne parvient plus à évaluer le bien-fondé des messages reçus (pour 21,8% des sondés). Il n’excelle pas dans le multitâche, explique le neurobiologiste Mo Costandi réagissant à l'enquête.

Gaspillages

Le gavage d’infos conduit à de gros gaspillages : seuls 26,4% des sondés liraient leurs mails en entier, 40% se limiteraient à moins de 20% des mails reçus, zappant à une autre activité. Les annexes, concernant un quart des envois, ne seraient consultées que par 28,5% de leurs destinataires. Désemparé, on n’a plus la présence d’esprit de scanner sur le moment l’info utile. On y revient donc, mais sans la trouver tout de suite dans la masse de mails.

Les pertes de temps et d’énergie en chiffres

Ces allers-retours ont un prix selon le calcul de Jean Renard (Mindest) :

  • en gros 25 minutes par personne et par jour,
  • soit 95 heures de travail perdues par an,  
  • soit 1 855 euros par an sur la base d'un salaire moyen de cadre

Et vous, comment gérez-vous le flux d'informations ? Dominant ou dominé ? Faites le test sur : www.calculermoninfobesite.fr  

(sc) - Sources : LEntreprise.com 

20 juin 2012
Jobs recommandés

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé