Développement personnel Précédent

1 de 679

Suivant

Qui veut encore restaurer le patrimoine de nos jours ?

Quel est le point commun entre la Cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule, l'Hôtel de ville d'Anvers et des projets architecturaux aux Pays-Bas ou au Vietnam ? L’entreprise 'Group Monument' basée à Ingelmunster. "Notre passion est de restaurer la gloire du passé", explique Pieter De Poorter qui travaille pour 'Group Monument'. Son entreprise a été consultée pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

21 novembre 2019

Partager

"Vous ne pouvez restaurer quelque chose qu’une seule fois", Pieter De Poorter, directeur général de 'Group Monument' qui a été approché pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris.

L'histoire de 'Group Monument' remonte à 1886. "À cette époque, en plus d'un pasteur et d'un médecin, chaque village comptait un entrepreneur et un maçon. Albéric Vanderkerckhove officiait en tant que ma !on local du village d’Ingelmunster. Après la première guerre mondiale, il reçut le surnom de 'constructeur d'église'. Après tout, c'est lui qui a restauré la Halle aux Draps et la cathédrale Saint-Martin à Ypres, qui furent gravement endommagées par les bombardements", précise Pieter De Poorter, directeur général de 'Group Monument'.

Dans les années 1980, son père a repris la société Vandekerckhove qui regroupait divers domaines d'expertise. "Aujourd'hui, notre entreprise compte 650 employés spécialisés dans la restauration, la rénovation et les nouvelles constructions. Nous ne sommes pas une entreprise de construction traditionnelle. Nous nous considérons plutôt comme un acteur atypique éprouvant un amour inconditionnel pour le patrimoine et la beauté intemporelle des édifices architecturaux."

Notre Dame

De nos jours, l'afflux de travailleurs qualifiés n'est pas une mince affaire. D’autant plus qu’un certain nombre d’employés de Group Monument prendront bientôt leur retraite. "Nous recherchons d’abord et avant tout des personnes passionnées par leur métier", insiste Pieter De Poorter. "Nous pouvons leur proposer un travail qui leur assurera de la fierté professionnelle et un développement personnel. Le résultat final de nos travaux de restauration est quelque chose qui défie le temps. Il suffit de regarder nos réalisations telles que la Cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles, le château d'Alden Biesen, l'Hôtel de ville d'Anvers, le conseil d'État de La Haye ou la cathédrale Notre-Dame de Saigon (Ho Chi Minh). Ce sont des projets que n’importe qui aimerait inscrire à son palmarès."

Est-il vrai que Group Monument a également été sollicité pour des conseils en matière de rénovation de la Cathédrale Notre-Dame à Paris ? "Nous avons effectivement été approchés mais il est encore trop tôt pour donner une réponse claire quant à l'évolution de ce projet."

Nouvelle construction

Pieter De Poorter souligne l’importance de la précision dans ses activités. "Vous ne pouvez restaurer quelque chose qu'une fois. Si vous le faites mal, les dégâts sont irréparables. Le sens des responsabilités, la gestion responsable et la poursuite de l'excellence sont des compétences cruciales dans notre secteur. Nous voulons rendre ce qui nous est confié dans un meilleur état que celui dans lequel on nous l'a donné. Cette attitude caractérise nos employés."

Bien que le cœur de l'activité de Group Monument soit la restauration et la rénovation, l’entreprise possède également une expérience dans le domaine des nouvelles constructions. "Les projets de nouvelles constructions nous offrent l’opportunité d’acquérir de nouvelles connaissances. Même si nous sommes soucieux de préserver la beauté du passé, nous souhaitons également être à jour au niveau des techniques orientées vers l'avenir. Notre expertise dans le domaine de la restauration, de la rénovation et de la construction neuve s’articule autour de nombreux projets. Le quartier général de Cera à Louvain en est un exemple parfait."

Réaménagement des églises

Même lorsque l’on parle du réaménagement de nombreuses églises en Flandre, l'amour de Pieter De Poorter pour le patrimoine brille. "Nous travaillons avec grand plaisir sur des projets dont le but est de donner une seconde vie aux églises. Ces beaux bâtiments ont été construits dans le passé pour rassembler les gens. Nous souhaitons conserver cette approche en les transformant par exemple en bibliothèques, comme c’est le cas à Wielsbeke."

Selon Pieter De Poorter, chérir le patrimoine est extrêmement important, non seulement pour sa beauté intemporelle mais également pour l’atout socio-économique qu’il nous offre. "Si des villes telles que Gand et Bruges sont si populaires aujourd'hui, c'est parce que leur patrimoine a été honoré."

(eh/ll/nd)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?