Licenciement
Précédent

1 de 107

Suivant

Quel est l’impact du chômage temporaire sur vos impôts ?

Êtes-vous ou avez-vous été au chômage temporaire en raison de la crise du coronavirus ? Vous pourriez être confronté à une mauvaise surprise fiscale l'année prochaine. Le montant de vos allocations de chômage n’équivaut pas à ce que vous recevrez proprement dit dans votre portefeuille. Il y a de fortes chances que vous deviez payer des frais supplémentaires.

Le gouvernement (précédent) a temporairement augmenté les allocations de chômage pendant la crise du coronavirus à 70% du salaire mensuel brut ainsi qu’un supplément de 5,63 euros par jour. "En revanche, cette allocation n’équivaut pas à un montant net", précise Simon November de Test Achats. "Sur le plan fiscal, vous pouvez vous attendre à une mauvaise surprise."

Les allocations de chômage sont imposables, tout comme les revenus professionnels. Voilà pourquoi le précompte professionnel est déduit lors de leur attribution. Mais ce précompte professionnel n'est qu'une avance. "Le véritable calcul ne sera effectué que lorsque vous aurez soumis votre déclaration de revenus en 2021", poursuit-il.

Plus de taxes ?

"Il faut faire une distinction entre l’imposition et le précompte professionnel", explique Isabelle Caluwaerts, experte juridique chez Partena Professional. "Les allocations de chômage temporaire accordées pendant la crise du coronavirus, ainsi que les éventuels avantages supplémentaires, sont imposés au taux normal d'imposition, plus connu sous le nom de 'taux progressif'".

Pour le précompte professionnel, le taux initial pour les mois de mars et avril 2020 a été fixé à 26,75% mais, en mai 2020, il a été abaissé à 15% sur les prestations statutaires. "Le but de ce précompte inférieur est de se rapprocher le plus possible de la situation fiscale ultime des bénéficiaires", explique Isabelle Caluwaerts. "Puisqu'il s'agit d'un 'taux progressif', le gouvernement a voulu abaisser ce pourcentage de retenue à la source pour empêcher certains salariés de payer un précompte professionnel plus élevé que l'impôt final sur leurs revenus, qu'ils ne récupéreraient qu'en 2021 au plus tôt."

Qu'est-ce que cela signifie dans la pratique ?

Les autorités fiscales limitent l'avantage fiscal en fonction de la part que constitue le revenu de remplacement dans le revenu total. "Supposons que vous ayez reçu 50% de salaire et 50% d'allocations de chômage, votre réduction d'impôt ne sera dès lors que de moitié", affirme le porte-parole de Test Achats Simon November.

De plus, la réduction d’impôt de maximum 1.828,41 euros devient de plus en plus petite à partir du moment où le revenu total dépasse un certain seuil. Sur un revenu annuel imposable total de 29.600 euros, il ne reste plus rien de cette réduction.

Quiconque ayant perçu un salaire ainsi que des allocations de chômage pendant plusieurs mois en 2020 aura de fortes chances de devoir payer des impôts car le précompte professionnel ne sera pas suffisant. Après tout, les autorités fiscales appliquent une réduction d'impôt pour les revenus de remplacement mais, dès qu'il y a d'autres revenus, cet avantage est partiellement voire même complètement perdu.

Que pouvez-vous faire ?

"Lorsqu'il s'agit de calculer des impôts, les dispositions fiscales existantes ne font pas de distinction entre les allocations de chômage temporaires en période de coronavirus et les autres prestations résultant du chômage temporaire. Comme toujours, nous appliquons les échelles légales", répond Francis Adyns, porte-parole du SPF Finance. "Une règle d'exception ne peut être décidée que par la politique."

Heureusement, en tant qu'employé, vous pouvez vous-même éviter les mauvaises surprises financières. "Les salariés craignant une régularisation significative peuvent demander à leur employeur de procéder à des retenues à la source supplémentaires sur une base volontaire afin d'éviter d'avoir à payer un supplément en 2021 lors du calcul de l'impôt définitif", conclut Isabelle Caluwaerts de Partena Professional.

(th/ks/kv/eh) – Sources : Nieuwsblad/ZigZagHR


14 octobre 2020
Jobs recommandés

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé