Equilibre vie privée/professionnelle Précédent

1 de 526

Suivant

Décidez par vous-même quand vous travaillez

Quiconque travaillant dans une organisation nécessitant une permanence 24h/24 et 7j/7 doit faire preuve d'une grande flexibilité. Les horaires irréguliers entrent souvent en conflit avec l'agenda personnel des employés. La solution idéale est que chaque collaborateur puisse déterminer ses préférences au niveau des horaires où il souhaite travailler et être à la maison. Cette façon de 'planifier par soi-même' n'est qu'une mesure parmi d’autres mises en place par l’hôpital Jessa afin d'améliorer le bien-être des employés et, par conséquent, la qualité des soins.

18 décembre 2019

Partager

Le service des urgences de l'hôpital de Jessa a récemment fait l’acquisition d'une cabine où le personnel pouvait faire des siestes d’une durée de (maximum) 20 minutes. La politique de l'établissement met un point d’honneur à maintenir les employés alertes et ainsi augmenter la sécurité des patients. Une autre mesure ayant le même objectif est une révision des horaires de travail.

Les médecins ont par exemple convenu qu'ils n'effectueraient plus de shifts de 14 heures mais travailleraient un maximum de 9 heures d'affilée. Ils se relaieront davantage et, même si cela présente des inconvénients pratiques au niveau des déplacements, l’accroissement du bien-être des patients et des membres personnel l’emporte largement. Ces derniers voient également leur équilibre travail-vie privée s'améliorer. Il s’agit d’un point non négligeable, et ce également pour les infirmières.

Travail le week-end

"Nous introduisons régulièrement des nouveautés qui optimisent les conditions de travail de nos infirmières et, par conséquent, élèvent leurs performances à un niveau supérieur", explique Luc Celus, infirmier en chef. "La possibilité de faire une pause dans la cabine en fait partie. Nous sommes reconnaissants à la direction d’être d’accord avec cette pratique car il est tout de même question de temps de travail rémunéré". Une autre mesure introduite est le principe de "l’auto-programmation".

Cela signifie qu'à l'avenir, les infirmières pourront remplir leurs propres horaires. Les horaires (matin, soir, nuit), les jours (week-end, mercredi après-midi...) et les périodes de vacances (jours fériés, vacances scolaires, etc.) pourront être indiqués sur un planning. L’hôpital Jessa a investi dans un nouveau logiciel pour centraliser toutes les informations.

Congé maladie

"Aux Pays-Bas, cela fait longtemps que les gens planifient eux-mêmes leur emploi du temps", poursuit Luc Celus. "Une telle manière de procédé présente de nombreux avantages. L'amélioration de l'équilibre vie privée-vie professionnelle n'en est qu'une mesure parmi tant d’autres. Les collègues plus jeunes qui n'ont pas d'enfants demandent par exemple, à travailler la nuit ou à l’aube. Nous remarquons que la liberté de choix favorise la satisfaction générale et cela se répercute sur les soins adressés aux patients. Une deuxième conséquence de l'auto-programmation est que l'absentéisme diminue.

Coach d'équipe

Le rôle du planificateur changera également en raison du logiciel qui facilite l'auto-planification. "Là où il avait l'habitude de mettre lui-même tout le puzzle en place, il devra maintenant éliminer un pourcentage limité des incompatibilités dans le système", explique Luc Celus. "Cela lui laissera du temps pour d'autres tâches. Nous aimerions donner à nos planificateurs le rôle de coach d'équipe afin qu'ils puissent renforcer la cohésion au sein du groupe et promouvoir la croissance de chaque infirmière, et ce encore plus que nous le faisons déjà actuellement".

(eh/km)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?