Combien vaut mon travail?
Précédent

1 de 209

Suivant

5 conseils cruciaux pour négocier votre salaire

23 octobre 2020
Que ce soit lors de votre entretien d'embauche ou de votre évaluation annuelle, négocier votre salaire n’est jamais facile. "Une négociation salariale réussit ou échoue en fonction de sa préparation", déclare Billy Brouwer, responsable du recrutement chez Walters People. En raison de ses années d'expérience dans l'accompagnement des candidats tout au long de leurs négociations salariales, il connaît parfaitement les ficelles du métier.

1. Ne soyez pas le premier à parler de vos attentes salariales, à moins que...

"Le processus de candidature peut différer d'une entreprise à l'autre. Certaines organisations ne planifient qu’un seul entretien. Si tel est le cas, il est judicieux de commencer à parler de votre salaire à la fin de la conversation. Si le processus de candidature consiste en deux entretiens, il est judicieux d’évoquer votre rémunération au début de la deuxième entrevue", explique Billy Brouwer. "La première rencontre est souvent une introduction. Lors du deuxième rendez-vous, vous savez que l'entreprise s'intéresse à vous et il est donc plus facile d'entamer des négociations."

"Vous pouvez demander à l'avance à quoi ressemble le processus de candidature pour savoir quand aborder le sujet de la rémunération. Recevez-vous immédiatement une offre lors de la première entrevue sans avoir pu discuter de votre salaire ? Parlez-en immédiatement avant de commencer à parcourir votre contrat. Si vous avez reçu une offre après un entretien mais n’avez pas encore discuté de votre salaire, il vaut mieux prendre les devants et en parler avant de vous pencher sur votre contrat de travail."

2. Ne dites pas ce que vous gagnez actuellement

Il arrive parfois que des entreprises vous demandent votre dernier salaire. Elles font cela pour avoir une idée de l'échelle salariale répondant à vos exigences. Billy Brouwer s’exprime à ce sujet : "Je dis toujours que cela n'a aucune valeur ajoutée pour une entreprise. Votre ancien salaire n'est pas la base de votre nouveau salaire. Votre rémunération doit dépendre de ce que vous savez faire et des tâches que vous effectuerez dans le cadre de votre nouvel emploi. Lorsqu'une entreprise est enthousiasmée par votre profil, elle vous proposera un salaire correspondant à ce qu'elle pense que vous valez sur base de l'impression que vous avez faite."

3. Laissez votre employeur venir avec une première proposition de salaire

"Il est toujours préférable pour votre position de négociation que l'employeur fasse la première offre, et ce tant lors d'un entretien d'embauche que d’un entretien d'évaluation", déclare Billy Brouwer. "En revanche, un bon responsable du recrutement n'acceptera probablement pas de le faire et vous demandera spontanément l’échelle de salaire qui vous agrée. Il est donc très important de préparer votre réponse afin de ne pas vous retrouver bouche bée face au recruteur".

"Évitez de mentionner un montant précis. Optez plutôt pour une fourchette, par exemple : "Je pensais à un salaire compris entre 2.300 et 2.500 euros", conseille Billy. "N’hésitez pas à gonfler vos montants, de sorte que le bas de la fourchette soit un salaire dont vous êtes pleinement satisfait."

Quelle est votre valeur sur le marché de l’emploi ? Calculez-le à l’aide du Baromètre des salaires Jobat

4. N'oubliez pas les conditions d'emploi secondaires

Vous devez négocier vos avantages extralégaux tels que des jours de congé, une indemnité de déplacement, un budget formation ou un téléphone portable en même temps que votre salaire. De tels avantages sont un excellent moyen de faciliter votre négociation salariale.

"Négocier uniquement le salaire vous limite dans votre champ d’action", témoigne Billy Brouwer. "Si l'employeur ne peut pas vous offrir un salaire plus élevé, il faut négocier à d’autres niveaux. Une bonne façon de faire est de négocier sous conditions selon le schéma 'si… alors'. Par exemple : si une augmentation de salaire n'est pas envisageable, je souhaite recevoir un budget de formation."

5. Le meilleur conseil : bien vous préparer !

"Souvent, les gens entament leur négociation sans préparation et improvisent pendant l’entretien. Cela peut bien se passer, mais vous serez dès lors beaucoup plus dépendant de la bonne volonté de votre interlocuteur. Assurez-vous de maîtriser votre sujet : quel est le salaire moyen d'une personne avec votre expérience ? Ou d’un employé occupant le même poste que celui pour lequel vous postulez ? La dernière chose que vous voulez, c'est d'être interrogé sur vos attentes salariales et ne pas savoir quoi répondre à votre interlocuteur", conclut Billy Brouwer.

"Il est aussi toujours utile de vous entraîner à la négociation salariale avec, par exemple, une connaissance ou un consultant en recrutement. De cette façon, vous saurez parfaitement comment réagir et serez définitivement prêt à vous mesurer aux recruteurs."

(ss/mvg/eh) – Source : Walters People


Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés
D'autres ont également regardé