Recherche avancée
Afficher la recherche
Recherches récentes Supprimer

Les clés de la motivation des employés

Si l’on vous demande quel facteur motive le plus les employés, vous répondrez sans doute « l’argent ». Pourtant dans plus de 80 % des cas, ce sont d’autres revendications qui l’emportent.

L’argent dépassé, plus à la mode ? Malgré la crise, il semblerait qu’il ne fasse plus recette auprès des employés comme l’indique une infographie du site Rypple synthétisant plusieurs études sur la motivation des salariés. La possibilité de mettre en valeur son talent, de développer sa carrière ou de bénéficier de formations figurent en effet en tête de leurs attentes.

Besoin de reconnaissance

Pour 78 % des employés, c’est ainsi la reconnaissance du travail bien fait qui prévaut. Plus de deux tiers d’entre eux estiment d’ailleurs qu’ils travailleraient plus durs si leurs bons résultats étaient davantage félicités. Une grosse moitié des salariés (52 %) ne sont d’ailleurs pas satisfaits dans leur emploi actuel à cause de ce manque de gratitude, 40 % ne se sentant même pas appréciés de leurs patrons.

Implication

Pour une majorité de travailleurs, un engagement réel entre eux et l’entreprise est plus important que le facteur salarial. En effet, lorsqu’une société offre de telles perspectives, les employés se montrent largement positifs à son égard : 78 % recommandent ses produits et services, 70 % ont le sentiment de bien comprendre les attentes de leurs clients et 58 % estiment que leur travail leur permet d’exprimer leur créativité.

Mais ces situations ne sont guère fréquentes… Près de 72 % des travailleurs ne s’estiment pas engagés vis-à-vis de leur société. Ils coûteraient ainsi près de 370 milliards de dollars à l’économie américaine. Il faut dire que 18 % d’entre iraient jusqu’à saper le travail de leurs collègues !

Et pour vous, quel est le profil de l’entreprise idéale ?

En savoir plus : La loi de Yerkes-Dodson
L’argent serait victime de ce principe de psychologie : plus le niveau d’éveil (comprenez l’argent) est extrême, moins la performance est élevée. Dans notre cas, une paie trop faible entraîne un manque d’attention et d’implication de la part de l’employé. Et à l’autre extrême, une paie trop élevée peut exacerber sa satisfaction d’être riche et le détourner de ses tâches

Plus d'info Heureux au travail