Recherche avancée
Afficher la recherche
Recherches récentes Supprimer

Le top 10 des jobs les plus dangereux

Danger !

Bien que tout métier comporte certains risques – même le travail assis est dangereux pour la santé – il existe des professions où le risque de se blesser voire de se tuer ou d'être tué est particulièrement élevé.

Le site d’actualités suisse 20min.ch a listé les jobs les plus risqués au monde. Les voici :

1. Agent de police au Mexique

C’est l’un de ces métiers que l’on associe spontanément au risque. Au Mexique, les agents mettent continuellement leur vie en danger dans la lutte contre les cartels de la drogue. A cause de cette véritable guerre, qui a fait 70.000 victimes depuis 2007, agent de police au Mexique est le job le plus dangereux au monde ! La mauvaise rémunération serait l’une des raisons pour lesquelles des policiers coopèrent régulièrement avec les organisations criminelles.

2. Routier en Afrique

Prendre le Ring à l’heure de pointe n’est pas sans risque, certes, mais les conditions dans lesquelles les routiers africains conduisent sont nettement pires ! Des trajets interminables à grande vitesse au volant de camions chargés beaucoup trop lourdement sur des routes à peine praticables dans des conditions climatiques exténuantes. Et pour couronner le tout, la menace d’une attaque est réelle : au Cap, en 2012, plusieurs convois ont subi des attaques mais le problème ne se limite pas à cette seule région.

3. Bûcheron

Les bûcherons travaillent sans arrêt en hauteur dans des conditions instables et en se servant de tronçonneuses dangereuses même quand on les utilise correctement. Les chutes de branches et de troncs provoquent de graves blessures. De plus, ils travaillent à des endroits isolés, loin des routes et des hôpitaux.

4. Pêcheur

Rentrer des filets ou des cages pesant des centaines de kilos serait déjà éprouvant sans compter le vent, la pluie, un pont glissant et des vagues glaciales qui font chavirer le bateau. En mer, les accidents sont courants et on ne parle même pas encore de naufrage ou de noyade. Parfois, c’est la concurrence entre pêcheurs qui fait des victimes : en janvier 2012, 15 pêcheurs philippins furent tués par un autre groupe qui n’avait pas toléré que l’on pêche dans ‘leurs eaux’.

5. Démineur

Même dans des pays occidentaux, la neutralisation d’explosives reste une activité dangereuse. En 2012, le SEDEE (service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs de l’armée belge) est intervenu plus de 3.000 fois ! Dans la plupart des cas, il s’agissait d’explosives datant des grandes guerres.

6. Journaliste en Syrie

L’année 2012 a connu un bien triste record : celui du nombre de journalistes tués dans le monde. Un total de 141 journalistes dans 29 pays selon Press Emblem Campaign. La Syrie est l’endroit le plus hostile pour les reporters : 37 y ont perdu la vie l’an dernier.

7. Agent de police en Irak

Les Nations Unies qualifient le niveau de violence en Irak de particulièrement inquiétant. Plus de mille Irakiens seraient morts pendant le mois de juillet 2013. Parmi eux, 129 agents de police tués lors d’attaques terroristes ou autres actes de violence.

8. Mineur en Chine

Les mines chinoises sont extrêmement mortelles : entre 2001 et 2011, près de 50.000 ouvriers y ont péri, malgré les promesses d’améliorer les conditions de sécurité. Par ailleurs, beaucoup d’accidents sont dissimulés. Les causes ? De mauvais équipements, peu de consignes de sécurité, peu de surveillance et des traitements de faveur entre autorités et exploitants ou propriétaires de mines.

9. Pilote en Russie

Les pilotes d’avions utilisés pour pulvériser ou pour combattre les incendies exercent l’un des métiers les plus risqués parce qu’ils volent très bas, ce qui augmente considérablement le risque de crash en cas de souci. Mais les pilotes de ligne y risquent également souvent leur vie. L’on se souvient de plusieurs crash ces dernières années, notamment de l’avion qui transportait une équipe de hockey sur glace.

10. Chauffeur de bus au Guatemala

Les chauffeurs de bus et les routiers sont confrontés à des problèmes similaires naturellement. Parfois, ils ont affaire à des passagers agressifs. Mais au Guatemala, ils sont la cible de terroristes visant à déstabiliser le gouvernement. Apparemment, ils y sont aussi souvent victime de chantage. Quelque 170 chauffeurs de bus y seraient ainsi morts depuis 2008 !

(nm) – Bron: Ad.nl & 20min.ch 

Meer info over Santé , Accident du travail , Stress