La boule à zéro, un atout professionnel !

Seth Godin : expert marketing, entrepreneur, auteur et conférencier à succès.

Désormais les hommes n’ont plus de raison de cacher leur calvitie. A leur rasoir au contraire, pour un charisme accru ! C’est la conclusion d’une étude de l’Université de Pennsylvanie.

Nouvelle étude à l’intérêt douteux certes, et, c’est le moins que l’on puisse dire, tirée par les cheveux, mais qui a le mérite de faire sourire et de rassurer les plus dégarnis d’entre nous. Après les moustachus, les blondes et les minces, supposés gagner plus, tout comme les beaux et les méchants … c’est le tour des chauves de faire l’objet d’études. Que nous apprend cette dernière enquête du genre ?

Les boules à zéro plus charismatiques

C’est ce que constate Albert Mannes de la Wharton School de l'Université de Pennsylvanie. Mais pourquoi diable a-t-il pensé à étudier un tel sujet, un peu tiré par les cheveux, n’est-ce pas ? Tout part de son propre vécu lorsqu’il décide de se raser le crâne, pour cacher une calvitie naissante. Et qu’il observe un changement dans le comportement de ses collègues de bureau et se réjouit de leurs compliments.

Portraits de chauves passés au peigne fin …

Pour vérifier son hypothèse, Mannes décide de mener trois expériences. Dans une première, il demande à une soixantaine de personnes de juger sur une série de photographies de la puissance, de l'influence et de l'autorité d'hommes du même âge, certains rasés, d'autres chevelus. Conclusion, les rasés sont gagnants, on leur attribue en outre un plus grand potentiel pour diriger.

Lors d'une seconde expérience, Mannes a testé d'autres caractéristiques physiques susceptibles de véhiculer la domination. En soumettant aux répondants des photos de mêmes sujets en deux versions différentes - l'une avec les cheveux, et l'autre sans (grâce à des retouches numériques) - Mannes observe dans une seconde expérience que les sans cheveux sont perçus comme plus dominants et, contre toute surprise, comme plus grands et plus forts.

Pour sa troisième expérience, Mannes se contente d’une description physique de sujets avec précisions sur leur condition capillaire. Là encore, ce sont les chauves qui gagnent auprès des testeurs.

Sûr de soi

Ce qui serait le plus révélateur, selon l’étude, c’est le fait d’afficher délibérément sa personnalité, soit une plus grande confiance en soi, en se rasant le crâne. Car les hommes chauves sont moins bien classés que leurs homologues au crâne rasé. Le rasage résultant d'un choix donnant l'impression d'une personnalité plus sûre d'elle. Ce n’est donc pas se raser la tête qui ferait réussir à lui seul, mais le fait que l’on se montre plus sûr de soi.

Mais alors que reste-t-il aux chevelus ? Rassurez-vous, Messieurs, on vous trouve toujours plus beaux !

Sources : Capital, blog-emploi.com

16/10/2012

  • 16 octobre 2012