Recherche avancée
Chercher par une combinaison de mots-clés?
Afficher la recherche

Quels livres lisent les personnes fortunées ?

Non, les personnes gagnant beaucoup d'argent ne lisent pas toutes les mêmes ouvrages. Il ressort cependant que celles-ci ont un schéma de lecture qui leur est propre. Visiblement, il y a une différence dans les habitudes de lecture des personnes relativement aisées et celles gagnant moins bien leur vie.

Tom Corley, auteur de "Rich Habits: The Daily Success Habits of Wealthy Individuals" en est convaincu, des habitudes quotidiennes sont les clés du succès. Il en arrive à la conclusion que, même en matière de littérature, nous pouvons avoir des préférences bien marquées en fonction de notre niveau de revenu.


D’après son enquête, il semblerait que tant les personnes fortunées que les moins nantis apprécient encore et toujours la lecture. Pourtant, ces deux segments de population s’ouvrent à des types de livres bien différents.

Les habitudes des plus fortunés

Les personnes très aisées optent pour du contenu leur permettant de s’améliorer ou de continuer à apprendre. Cet objectif est également retrouvé dans leurs autres occupations. "Les riches sont des lecteurs avides lorsqu’il s’agit d’apprendre à progresser. Ils lisent des livres sur le développement personnel, des biographies, des récits de personnes à succès,..."


Mais, selon Corley, quelque 85% des personnes fortunées liraient minimum deux livres instructifs par mois, avec pour principal objectif de faire avancer leur carrière. Seuls 11% d’entre elles liraient à des fins de détente.

Mentor

Pour beaucoup, les livres serviraient de mentor de substitution. 24% des individus bien nantis interviewés par Corley semblent avoir une sorte de mentor. La majorité d’entre eux avouent être très reconnaissants envers la personne qui joue ce rôle. Il s’agit souvent d’un professeur inspirant, de collègues ou de parents. Unr grande partie des répondants (fortunés) déclarent que leur richesse s'est notamment créée grâce à l'inspiration retirée auprès de ces personnes influentes.


Ceux qui n’en ont pas avouent qu’ils ont réussi à se former une personnalité grâce à leurs lectures ou parce que leur existence a été une véritable école de la vie.

Revenus élevés contre revenus faibles

Les personnes aux revenus moins élevés lisent surtout pour se détendre (79%) et ont souvent une fiction ou un roman policier à leur chevet. D’après l’enquête de Corley, seuls 15% d’entre elles optent pour des livres éducatifs. De plus, 94% des riches ne se rueraient pas seulement sur les livres mais également sur toutes les autres formes de lecture instructive telles des journaux, des magazines ou des sites internet. Ce chiffre serait de 11% à peine chez les personnes moins aisées.


(EH) (SC) Sources : Business Insider / Express.be 

Plus d'info Ecart salarial , Gagner plus / moins

03/03/2015