Recherche avancée
Afficher la recherche
Recherches récentes Supprimer

9 conseils pour gérer la paresse des autres

Collaborer avec un collègue qui lors du lunch prend des pauses à rallonges, reste des heures à la machine à café ou surfe toute la sainte journée sur internet, peut mettre nos nerfs en boule. Au lieu de laisser exploser notre colère, suivons plutôt ces conseils.

Conseil n° 1. Ne le dénoncez pas

Même si la tentation est forte, c’est tout de même plus intelligent de ne pas dénoncer la paresse d’un autre auprès de votre patron ou de votre manager. Vos collègues ou même votre patron auraient une mauvaise opinion de vous ; les mouchards ne sont que rarement voire jamais appréciés.

Vous pouvez gérer cela de manière plus subtile en racontant à votre patron que vous n’obtenez pas certaines choses, que vous devez toujours attendre après les mêmes par exemple. Votre patron pourra alors redistribuer le travail.

2. Parlez-en

Il est préférable de discuter du problème directement avec le collègue concerné. Dites lui prudemment ce qui vous dérange et soyez précis. Il se peut qu’il ne soit pas paresseux mais qu’il ait tout simplement aucune vue sur les différents objectifs et les délais.

Peut-être que sa paresse a une autre cause, externe ? Votre collègue peut, par exemple, avoir momentanément des problèmes familiaux ou des questions de santé qui le perturbent.

3. Ne vous laissez pas influencer

Ne laissez les autres vous embarquer dans leur inaction. Deux heures de pause peut paraître sympa, mais n’en faites pas une habitude.

A la machine à café, vous pouvez papoter un peu, bien sûr, mais n’éternisez pas les discussions. Expliquez au fainéant que vous êtes sous pression et que vous avez des choses urgentes à terminer.

4. Ne vous laissez pas distraire

Un collègue qui ne fait rien au bureau, cela peut être distrayant. Chaque jour, vous pouvez en effet faire des paris à quoi il va passer son temps, si ses pauses seront toujours aussi longues ou si Facebook est le seul site sur lequel il arrive à se concentrer.

Ne tombez pas dans le piège. Le plus important est que vous ayez fini votre travail sans vous laisser distraire par ce que les autres font au bureau.

5. Evitez que son travail ne tombe sous votre responsabilité

Si vous travaillez dans la même équipe et que vous avez les mêmes responsabilités, vous risquez de reprendre son travail lentement mais sûrement. Ne le faites pas !

Indiquez les tâches et les délais à votre collègue mais ne vous changez pas en babysitter, vous perdriez trop de temps et il est précieux.

6. Profitez de la situation pour devenir leader

Vous pouvez tirer profit de la situation pour monter au premier plan en prouvant que vous pouvez gérer les questions difficiles. Prenez les choses en main, les autres comprendront doucement qu’ils ont intérêt à venir chez vous pour tenir leurs objectifs et leurs délais.

7. Admettez que ce n’est pas juste, mais avancez

La vie n’est pas faite d’honnêteté. Que votre collègue arrive à se sortir d’affaire sans être remarqué alors que vous faites tout pour faire avancer les choses, ce n’est pas juste. Mais c’est ainsi, donc cela n’a pas de sens de rester à méditer ou à proclamer que tout ceci n’est pas correct. Cela ne changera rien à la situation. Mettez votre énergie dans votre propre travail.

8. Veillez à ce que vos succès n’en soient pas entravés

La fainéantise d’un collègue peut vous empêcher de progresser. Si votre patron constate que certaines choses ne sont pas livrées, vous ne devez vraiment pas en assumer la responsabilité. C’est le bon moment de soulever prudemment auprès de votre supérieur les problèmes qui se posent.

9. Pas de plainte ou de ragots sur autrui

Ragoter sur la paresse d’autrui peut soulager mais ce n’est pas professionnel. Gardez vos énervements pour vous, ainsi personne ne sera inutilement blessé et vous ne faites aucune place aux malentendus.

Meer info over Comportement indésirable au travail , Collègues , Travail d'équipe