Vous vous ennuyez au travail ? Plus de honte à avoir

Ennui au travail ?

Il y en a qui s’épuisent à trop travailler et puis, il y a ceux qui s’ennuient. Curieusement, cet ennui magistral conduit aussi à l’épuisement et au silence, par peur de se faire virer. Ce trouble psychologique a pour nom le bore-out et pour contraire le burn-out

Selon deux consultants d'affaires suisses, Peter Werder et Philippe Rothlin, auteurs du livre Diagnosis Boreout, ce manque de tâches porteuses de sens est pire que le stress et touche de nombreux travailleurs. Il est simplement négligé car c’est le stress qui confère le statut professionnel et pas l’ennui, plutôt mal vu…

Contraire aux idées reçues

Le livre nous amène à penser que, s’il est démotivé et s’ennuie à 100 à l’heure, l’employé ne serait pas paresseux mais ne trouverait simplement plus de défis, ce qui le ferait sombrer dans le désintérêt. Notons tout de même qu’une étude sur le gaspillage du temps au travail, menée par AOL et salary.com sur 10000 employés relève que 2 h sur une journée de travail qui en compte environ 8 seraient occupées à des choses qui n’ont rien à voir avec le boulot ! Comme téléphoner ou envoyer des emails… L’employeur peut interdire ? Oui, certes, du moins si vous n’avez pas votre Smartphone…

Les raisons

Les plus grandes victimes se rencontreraient plus en entreprise et spécialement dans le secteur tertiaire, et pas du tout à l’opposé dans les métiers de la santé et d’aide aux personnes ( chirurgiens, assistantes sociales...). La cause ? Les collègues plus actifs leur piquent le plus passionnant, et il ne leur resterait que les tâches les plus ennuyeuses… Le climat dans l’entreprise axée sur la productivité et la performance peut aussi conduire à des extrêmes, et forcer la victime au silence : que m’arrivera-t-il si j’avoue que je n’ai rien à faire ? C’est ainsi que les plus inventifs prennent avec eux un porte documents et l’air affairé lorsqu’ils quittent le bureau et ne laissent jamais le vide s’installer sur leur plan de travail…

Solutions pour paraître occupé

  1. Faire durer le ‘plaisir’ en accordant à chacune des tâches qu’il vous reste un maximum de temps
  2. Donner à votre poste de travail l’apparence d’être le terrain d’une activité intense
  3. Simulez votre engagement, cela marche dans ce contexte aussi ! Restez présent au bureau en dehors des heures, sur la pause déjeuner… Saupoudrez vos appels privés de bribes de conversation au ton professionnel
     

Redevenons sérieux

Le bore-out est nocif, il nuit à votre satisfaction ainsi qu’à votre estime de soi. Il est dommageable à l’entreprise aussi, l’employé sera plus enclin à prendre un congé de maladie et ne sera pas très loyal envers son employeur. Mais le hic c’est que le dégoût ne semble pas assez fort pour essayer de s’en sortir, en parler ou aller voir ailleurs.

Sources : Wikipedia

(sc)

  

Plus d'info Collaborer , Heureux au travail

01/06/2011