Vous souhaitez changer de carrière ? 3 options s’offrent à vous !

Il vous arrive parfois de rêver passer à autre chose ? Très bien ! Vous trouverez ci-dessous 3 manières d'atteindre vos nouveaux objectifs de carrière et d'opter pour la décision optimale que vous devrez bientôt prendre.

1. Retourner à l’école : pas facile mais toujours possible

Vous êtes demandeur d’emploi et souhaitez vous orienter vers un métier en pénurie ? Informez-vous auprès d’Actiris ou de l’Onem et continuez à percevoir vos indemnités de chômage tout en étudiant.

Vous travaillez actuellement et êtes tenté par des études à temps partiel ? C’est également envisageable pour certaines formations. Les universités et hautes écoles peuvent vous fournir toutes les informations à ce sujet.

Assurez-vous

  • D'avoir un partenaire ou une autre personne qui vous soutienne ;
  • D'être prêt à faire des concessions au niveau financier pendant un certain temps ;
  • D'être disposé à tout mettre en œuvre pour atteindre vos objectifs, quitte à traverser une période pendant laquelle vous verrez moins vos amis. Faites toutefois attention aux signaux qui pourraient vous indiquer que vous dépassez les bornes ;
  • De na pas être étonné de passer après les profils de plus jeunes candidats lors de vos sollicitations. En effet, certains seront susceptibles d'être préférés par un employeur pour avoir directement fait les "bons" choix d’études et être meilleur marché.

2. Opter pour un autre emploi nécessitant de déménager ?

Beaucoup de Belges évoluent encore et toujours selon un modèle de vie bien établi, l’achat d’une maison en fait partie. Cela peut parfois réduire les opportunités professionnelles, car certains opteraient moins facilement pour un emploi demandant de déménager. L’achat d’une maison est-il un bon investissement ? Cela dépend bien sûr de votre situation. Lorsque vous ne possédez aucun bien, vous êtes plus mobile en termes d’emploi.

Les enfants peuvent également être une raison pour ne pas déménager dans le cadre d’un changement de carrière. Chaque enfant se débrouille à sa manière pour se faire de nouveaux amis, mais l’idée de devoir changer d’école et se construire un nouveau réseau peut en freiner plus d'un à juste titre.

3. Combiner un temps partiel avec une activité complémentaire

Le compromis idéal serait de garder un minimum de sécurité tout en s'éclatant avec une activité complémentaire. C’est également une bonne solution si vous ne pouvez plus travailler à temps plein en raison des circonstances qui sont les vôtres. Veillez également à faire attention aux signaux qui vous indiqueraient que vos limites sont atteintes.

(EH) (SC) Avec nos remerciements à la coach Annemie Clement. 

Plus d'info Accompagnement de carrière , Développement personnel

26/12/2014