Vous pouvez aussi parler de votre privé à votre patron

Praten

C’est souvent la dernière personne à qui vous parleriez de vos soucis et pourtant cela vaut la peine de lui faire confiance. Pourquoi ?

La hiérarchie installe en général une distance entre vous et votre patron, mais ce n’est pas une mauvaise idée, si vous des problèmes personnels, de l’en informer. A l’inverse en tant que patron, vous pouvez fort bien engager la conversation avec vos collaborateurs au sujet de leur vie privée. C’est l’avis de Rosé van Velzen, Directeur du bureau de services HR 365/zin. Il est parvenu à cette conclusion après avoir mené une enquête auprès de 600 employeurs et 1600 travailleurs. Une majorité d’employeurs néerlandais trouvent relevant d’avoir une meilleure vue sur la vie privée de leurs collaborateurs.

« Les employeurs hésitent encore souvent à entamer un dialogue à ce sujet. Ils ont peur qu’on les taxe de se mêler de ce qui ne les regarde pas. Comment le travailleur réagit face à cela ? Cela varie naturellement d’une personne à l’autre. Mais en général, c’est un signe que l’on a affaire à un bon employeur », entend-on chez van Velzen.

Entamer le dialogue

Chez un tiers des travailleurs, la vie privée n’est pas de rapport avec la vie professionnelle. Dans ce contexte, en parler peut soulager, même avec le boss. Les travailleurs peuvent expliquer pourquoi ils travaillent moins vite et prestent moins bien que d’habitude. Et pourquoi ne pas demander à son responsable d’alléger provisoirement ses tâches ou dans le pire des cas, d’accorder quelques jours de congé afin de résoudre les problèmes du moment ?

Prestations professionnelles

Prendre un peu de recul face au travail n’est pas une mauvaise idée. Selon deux tiers des employeurs néerlandais, la vie privée influence les prestations au travail. Et chez 43% d’entre eux, le mix privée/ professionnelle n’est pas en équilibre, surtout chez les femmes et les jeunes travailleurs. Les collaborateurs qui souffrent de problèmes relationnels, ont un membre de leur famille malade ou ont d’autres soucis à affronter prestent moins bien.

Naturellement, ce n’est pas toujours le cas. Il y a aussi des gens qui voient leur travail comme un échappatoire à leurs problèmes quotidiens. Et chez eux, travailler peut au contraire avoir un effet bénéfique.

(mw) – Source: 365.nl

Plus d'info Collègues , Patrons , Heureux au travail , Equilibre vie privée/professionnelle , Vie privée

19/08/2011