Vous ignore-t-on au travail ?

Etre la cible d'intimidations sur son lieu de travail peut avoir de graves conséquences sur le moral d'un employé. Selon une enquête de l'Université de British Columbia, elles sont toutefois moins graves que l'isolement complet.

Selon une équipe de chercheurs canadiens, la plupart des travailleurs trouvent moins grave d'être complètement ignoré que d'être victime d'intimidations. Les scientifiques constatent cependant que l'ignorance a un effet tout aussi néfaste - parfois même pire - sur l'organisme.

L'exclusion pèse lourd sur la satisfaction des travailleurs et entraîne un taux de rotation élevé du personnel. Les employés perdent ainsi rapidement tout sentiment d'engagement et d'appartenance à l'entreprise, avec pour conséquences des démissions plus rapides ainsi que des soucis de santé.

Etre socialement accepté

Ce problème passe souvent inaperçu au sein d'une entreprise. En effet, l'ignorance apparaît comme socialement acceptable. De plus, elle est perçue comme moins nocive et se voit ainsi moins condamnée que d'autres mauvais comportements.

Pour Sandra Robinson, professeur de gestion à la Sauder School of Business de l'Université de British Columbia, c'est totalement faux. "En réalité, l'exclusion fait en sorte que la victime se sente impuissante, délaissée, et ne bénéficie d'aucune attention de l'environnement qui l'entoure".

Initiative

"De sérieux efforts sont déployés pour combattre l'agressivité sur le lieu de travail. Ces initiatives revêtent une importance particulière, mais il y a toujours des abus difficiles à détecter" avertit Robinson.

"L'exclusion fait que beaucoup de personnes se sentent victimes de la tournure négative de leur environnement quotidien. Malheureusement, les stratégies actuelles pour lutter contre ces injustices ne permettent pas de compenser leurs blessures et ne leurs donnent pas la possibilité de faire entendre leurs voix".

(EH) (SC) – Source : Express.be 

Plus d'info Comportement indésirable au travail

30/07/2014