Votre travail est-il sans intérêt ?

Plus d'un tiers (37%) des travailleurs pensent que leur travail n’a aucun sens et est inutile. Voilà ce qu’illustrent des recherches de la société britannique YouGov spécialisée en études de marché. Des recherches néerlandaises montre même que 40% des employés pensent que leur travail n’a pas de véritable raison d’être.

10 octobre 2018

Partager

Ces chiffres figurent dans l’ouvrage 'Bullshit jobs' récemment publié par l'anthropologue David Graeber qui vit et travaille à Londres. Au cours du siècle dernier, le nombre d'emplois dans l'agriculture et l'industrie a chuté de manière spectaculaire. Rien qu’aux États-Unis, les emplois dans le secteur des services sont passés de un quart à trois quarts de la population active. Selon David Graeber, bon nombre de ces emplois - de l'administration au droit des sociétés en passant par les relations publiques - sont inutiles. "C’est comme si quelqu’un était occupé à inventer des jobs inutiles juste pour faire en sorte que tout le monde continue à travailler", explique-t-il.

David Graeber note que le système actuel ne fonctionne pas efficacement et prend parfois des directions insensées. "Alors que les grandes entreprises sont impliquées dans une récession économique, les licenciements et les coûts de main-d'œuvre plus élevés se répercutent toujours sur la classe qui fabrique, transporte, répare et entretient. D’autre part, le nombre de personnes payées à ne rien faire semble continuer d'augmenter."

Plus un travail est utile, moins sa rémunération est élevée

Dans son livre, l’anthropologue reconnaît cinq catégories d’emplois insensés : les fayots (donnent simplement du pouvoir à le personne qui les dirige), les pousseurs (ne travaillent que parce que d’autres entreprises utilisent le même type de personnes), les bricoleurs (traitent des problèmes qui n’ont pas lieu d’être), les personnes qui cochent des cases et enfin les maîtres de cérémonie (qui dirigent des personnes n’ayant pas besoin de l'être). Au sein de ces cinq groupes, vous trouverez une multitude d’emplois : concierges, garçons d'ascenseurs, télévendeurs, cadres intermédiaires, personnel de l’armée, lobbyistes, avocats d’entreprise, inspecteurs et testeurs de logiciels,… Il mentionne également que les personnes exerçant un métier dénué de sens sont souvent malheureuses.

Enfin, comme nous le lisons dans l’ouvrage de David Graeber, le monde est bouleversé. "Le travail le plus utile et le plus productif (s'occuper des enfants et des personnes âgées ou le bénévolat) est sous-payé alors que beaucoup de tâches inutiles (écrire des rapports que personne ne lit ou inventer des produits financiers qui ne profitent à personne) sont extrêmement bien payées. Un règle générale semble être de mise dans notre société : plus votre travail est utile aux autres, moins vous serez payé pour le faire."

(eh/ll) – Source : MARK Magazine

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.