Votre travail détermine un cinquième de votre bonheur

En moyenne, le travail détermine environ un cinquième du bonheur des employés. Ce pourcentage est trois fois plus élevé chez les travailleurs indépendants,

8 février 2019

Partager

Le travail et l'activité pleine de sens favorisent notre bonheur.

Ces chiffres proviennent d'une enquête nationale sur le bonheur effectuée par l'université de Gand, en collaboration avec le fournisseur de services RH Securex et l'assureur NN. Au total, 3.770 personnes dont 77% faisaient partie de la population active ont participé à l'étude.

Il apparaît que le travail et l'activité pleine de sens favorisent le bonheur. De fait, les demandeurs d’emploi et les personnes souffrant de maladies de longue durée sont moins heureux que les employés et les travailleurs indépendants. Ils évaluent leur satisfaction globale à l'égard de la vie avec une note d’à peine 4,9/10.

Indépendant

La satisfaction au travail impacte fortement le bonheur général des travailleurs indépendants : 32% se considèrent comme heureux au quotidien. Chez les employés, il est question de 13,9% tandis que, chez les ouvriers, le pourcentage baisse à 9,4%. L’autonomie dans l’exercice de ses fonctions a vraisemblablement une influence majeure sur la satisfaction au travail.

Si un travailleur indépendant aime bien son travail, l'impact positif sur son bonheur sera bien plus important que chez les employés, les ouvriers ou les fonctionnaires. Ceci est également valable dans l’autre sens. Si les choses vont mal au travail, l'impact négatif sur le bonheur des travailleurs indépendants pèse plus lourd. "En moyenne, on peut affirmer que les travailleurs indépendants séparent moins leur vie professionnelle de leur vie privée", déclare Lieven Annemans, professeur d'économie de la santé à l'Université de Gand.

Outils de mesure

Deux questions ressortent souvent. La première est la suivante : comment mesurez-vous cela ? Dans cette étude, le bonheur ou le bien-être subjectif ont été analysés sur base de la méthode scientifique de l'échelle dite de Cantril. Celle-ci a également été utilisée par des instances telles l'OCDE et l'UE et permet de mesurer la satisfaction globale de la vie.

Ensuite, la deuxième question de savoir à quel point le travail impacte la vie des gens. Lieven Annemans pense que, si nous savons qu'environ 30 à 50% de notre bonheur s'explique par des facteurs génétiques et qu’il reste encore environ 60% d’autres facteurs, nous pouvons conclure qu’un pourcentage de 32% de travailleurs indépendants heureux est relativement élevé."

Selon Lieven Annemans, la bonne nouvelle est également que notre bonheur est déterminé par divers facteurs. "Cela garantit que vous pouvez trouver un équilibre en tenant compte d'autres éléments tels que vos relations sociales ou votre santé."

(eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.