Votre entreprise ressemble-t-elle à un combat de coqs ?

Combat de coqs, lutte d'égos néfaste ou compétition bénéfique ?
Combat de coqs, lutte d'égos néfaste ou compétition bénéfique ?

Dans leur livre Animal Firm, Marco Schreurs et Simon van der Veer démontrent combien le management d’entreprise devrait, pour être plus efficace, s’inspirer des animaux. Tour du zoo

Comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, faire la politique de l'autruche, être stupide comme une oie blanche, avoir une face de rat, avancer comme un escargot : combien de ces expressions ne nous servent-elles pas à qualifier certains de nos collègues ?

Les animaux ont pourtant de réelles capacités d’organisation, nous pourrions en prendre de la graine plutôt que d’en rire.

L'instinct animal a-t-il vraiment des vertus organisatrices ?

C’est le postulat du livre de management de Marco Schreurs et Simon van der Veer intitulé Animal Firm.

L’ouvrage montre que les animaux possèdent des qualités instinctives d’organisation dont nous, humains (et entreprises), pourrions largement nous inspirer pour obtenir de meilleurs résultats.

Les deux auteurs présentent une série de modèles d’organisation performants qui améliorent la productivité et la capacité d’adaptation des entreprises face à un marché où la concurrence est toujours plus forte.

5 ans de recherche, 290 études et 3500 organisations analysées

Le livre, derrière l’humour de son titre et la référence au best seller d’Orwell, est le résultat d’un travail de titan. Les deux auteurs ont analysé pas moins de 290 études internationales consacrées aux modèles d’organisation performants et étudié 189 caractéristiques de performances auprès de 3 500 organisations (entreprises, ONG et administrations). Soit 5 ans de recherche !

Le résultat ? 35 caractéristiques de «High Performance Organisations» (HPO) déclinées en 5 aspects, chacun associé à une catégorie d’animal :

  1. la qualité du management,
  2. la vision à long terme,
  3. l’ouverture d’esprit et l’envie d’agir,
  4. la volonté de s’améliorer et de se renouveler sans cesse
  5. la qualité des collaborateurs
                           

Traduit dans le monde animal, cela donne ceci :

  • les oies qui volent en « V » couvrent une distance de 71 % supérieure à celle qu’elles parcourent en solo ;
  • les animaux de la savane aussi différents que les zèbres, les gnous, les girafes et les autruches forment une vraie équipe pour survivre dans la savane ;
  • les corneilles sont des modèles d’innovation quand il s’agit de trouver une solution à un problème nouveau ;
  • les hyènes africaines partagent leur savoir avec les plus jeunes et placent l’intérêt collectif devant l’intérêt individuel ;
  • les fourmis s'échangent efficacement les informations et tirent les leçons de leurs erreurs.
                                   

Alors, ne soyez pas têtu(e) comme une mule et osez avouer : les animaux sont beaucoup plus efficaces que nous.

Plus d'info Collègues , Travail d'équipe

07/06/2010