Votre employeur peut-il vous licencier si vous êtes enceinte?

8 septembre 2008

Partager

Si vous êtes enceinte, votre employeur ne peut vous licencier durant la période :

  • qui débute dès le moment où vous annoncez votre grossesse à votre employeur
  • et se termine un mois après votre congé de maternité. Si par ex. vous devez reprendre le travail le 5 juillet, vous bénéficiez de cette protection jusqu'au 4 août.
      

La période de protection peut encore commencer avant la remise à votre employeur de votre certificat médical attestant de la date probable de l’accouchement ; il suffit que votre employeur soit au courant de votre grossesse, que vous lui ayez annoncé en personne, qu’il l’ait appris d’un collègue ou tout simplement qu’il l’ait compris à la vue de votre ventre. La loi est donc assez permissive à cet égard, mais il est préférable d’annoncer votre grossesse vous-même, histoire d’éviter toute confusion ou contestation.

Que faire si vous êtes licenciée durant votre grossesse ?

  • Si vous êtes licenciée en raison de votre grossesse, vous avez droit à une indemnité équivalant à six mois de salaire brut en plus des indemnités normales de préavis.
  • Si vous êtes licenciée pour un autre motif, l'employeur doit démontrer que sa décision n'est en aucun cas liée à votre grossesse.
 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.