Votre corps parle à votre insu. Méfiance…

langage du corps

Le langage du corps, on le pratique souvent sans le savoir. Particulièrement lorsque vous postulez, il semble être d’une importance capitale et pèse parfois autant que vos mots. Autant le savoir…

Le recruteur analyse attentivement votre communication non verbale. Il vous sonde et lit sur vous, parfois à votre insu. Vous pouvez gâcher toutes vos chances lors d’un entretien d’embauche, simplement en évitant de croiser le regard de votre interlocuteur ou en oubliant de sourire.

C’est la conclusion de l’enquête menée par CareerBuilder auprès de plus de 2500 responsables du recrutement. Ils sont quelques 67% parmi les personnes interrogées à ne pas recommander un candidat pour la simple raison qu’il a évité tout contact visuel. Cela figure curieusement parmi les plus grosses bêtises. Mais il y en a d’autres.

Voici 7 autres attitudes non verbales que les recruteurs n’aiment pas du tout.

  1. Ne pas sourire (38 procent)
  2. Gigoter sur votre chaise ou triturer nerveusement votre stylo (33 procent)
  3. Attitude négative (33 procent)
  4. Une poignée de main sans vie (26 procent)
  5. Garder les bras croisés (21 procent)
  6. Vous tourner une mèche de cheveux (21 procent)
  7. Faire de grands gestes (9 procent)
   

L’intérêt d’une bonne préparation

Presque tous les faux pas sont provoqués par le stress et le doute. Vous maîtriserez mieux vos efforts si vous vous préparez à l’entretien. Partez bien à temps à votre rendez-vous, évitez de boire de la caféine, et respirez avec calme. Veillez à rassembler toute l’info utile sur la société que vous prospectez et pensez déjà à quelques réponses originales aux questions classiques. Répétez l’entretien devant votre miroir n’est pas si idiot que cela, ou alors, utilisez une caméra. Vous aurez vite fait de remarquer les gestes ou les tics dont il faut vous débarrasser.

(sc)        

Plus d'info Entretien d'embauche , Conseils pour solliciter

25/08/2010