Voilà pourquoi il y a si peu de burn out en Suède

Lagom är bäst!

Un Belge sur trois connaît des problèmes de stress au travail. Plus de 15% des employés sont victimes d'épuisement professionnel au cours de leur carrière. Peut-être que la philosophie du bonheur suédois pourrait être une solution ? En effet, le nombre de burn out est particulièrement bas en Suède. Quelle en est la raison ? Lagom !

Les Suédois ont trouvé le bon équilibre entre leur travail et leur vie privée. Leur secret : lagom ou, en d'autres termes 'ni trop, ni trop peu, juste assez'. 'Lagom är bäst', un slogan fréquemment utilisé dans le quotidien des Suédois, se traduit littéralement par "Juste assez est la meilleure solution" et résume parfaitement le mode de vie suédois. Il s'agit d'un équivalent à "less is more".

Repos et équilibre

Les Suédois sont ambitieux et orientés résultats mais, contrairement à la Belgique, vous ne trouverez plus de lumières allumées après 17h00 dans les entreprises suédoises. Chez nos voisins du Nord, le repos et l'équilibre sont bien plus importants que la hiérarchie et les heures supplémentaires. En effet, le travail et la vie privée sont clairement séparés.


Les employeurs encouragent leurs employés à développer une telle mentalité. Il n'y a rien de plus relaxant qu'une demi-heure de sport, n'est-ce pas ? En Suède, les patrons offrent des abonnements à des salles de sport ou des jours de congé supplémentaires à leurs travailleurs. De plus, les horaires flexibles sont acceptés presque partout. Enfin, la Suède expérimente les six heures de travail par jour pour un salaire équivalant à huit heures prestées. Les résultats indiquent déjà que les gens sont plus productifs, plus créatifs et plus heureux. Il s'agit d'une solution win-win tant pour l'employeur que pour l'employé.

Café et pâtisseries

Plus d'efficacité et plus de temps libre, voilà le secret pour un meilleur équilibre intérieur. Cela vaut non seulement pendant mais également en dehors des heures de travail. Prendre des pauses en suffisance est pris très au sérieux sur le marché du travail suédois. Plusieurs fois par jour, les travailleurs arrêtent leurs activités et se réunissent pour le 'Fika', un moment au cours duquel ils dégustent un pâtisserie et boivent une tasse de café.


Ce n'est pas le café mais bien le gâteau qui est au centre du concept. En effet, il donne le temps de reprendre ses esprits, de recharger les batteries et de célébrer les plaisirs simples de la vie. Voilà une excellente manière d'agir dont la Belgique devrait s'inspirer. Organiser les journées de travail en blocs entrecoupés de pauses, apprécier les plaisirs simples de la vie et prendre de temps en temps du recul par rapport à la technologie, telle est la recette du bonheur !


(eh/jy/dt/em) 

Plus d'info Santé , Stress , Workaholic , Détente , Heureux au travail , Equilibre vie privée/professionnelle

21/03/2017