Vers un retour des réunions topless ?

La mode des réunions topless, à savoir des meetings sans laptop, est apparue il y a quelques années dans la Silicon Valley. Celle-ci retrouve désormais un second souffle, et ce suite à l’invasion des tablettes, des smartphones est des distractions causées par les appareils mobiles.

Vous l’avez probablement déjà vécu : ce moment où, en pleine réunion, tout le monde est scotché à son ordinateur portable ou à son smartphone. "Une étude a montré que 80% des employés sont distraits par leurs smartphones au cours d'une réunion alors que 40% admettent délibérément consulter leurs écrans", explique Hans Kerkhoff, CEO du bureau créatif Gelotology.

Son agence a récemment inventé le ‘Meeting motivator’, à savoir un appareil design qui vous demande de lui donner votre téléphone avant le début de chaque réunion. En échange, vous entendez une citation de l’acteur Bruno Vanden Broecke qui a spécialement écrit plus de 300 citations de motivation pour l'occasion.

A.S.Adventure

Il y a une certaine demande pour le 'Meeting Motivator' (qui coûte tout de même 549 euros) : il a déjà été vendu à de nombreuses entreprises dans divers secteurs. "Cela va des bureaux de comptabilité aux agences de publicité. Nous comptons par exemple Omega Pharma, VAR, These Days et Durabrik parmi nos clients", poursuit Hans Kerkhoff.

Même une entreprise telle A.S.Adventure utilise cet outil qui peut accueillir jusqu'à dix smartphones pour une salle de réunion. "Le 'Meeting Motivator' n’est pas toujours utilisé mais il permet de faire de temps en temps le point sur le niveau de concentration lors de réunions", explique Greet Anthoni, responsable des médias et relations publiques chez A.S.Adventure. "Il est souvent difficile de travailler sur une chose à la fois. Placer son smartphone dans une boîte spécialement prévue à cet effet peut aider à y parvenir", poursuit-elle.

Hôtels

Les topless meetings sont généralement bien accueillies dans la pratique, que ce soit en interne ou en externe. De plus, les hôtels et les centres de congrès bannissent souvent les appareils technologiques de leurs salles de réunion, et ce à la demande des clients.

(eh/jy) – Source : MARK Magazine 

Plus d'info Réunions

05/04/2018