Utiliser la vidéo lors du recrutement ?

"En à peine six mois, les candidats ont envoyé plus de 227 candidatures" (Christine Nauwelaers, coordonnatrice des talents chez Securex).

Aux États-Unis, la candidature vidéo est déjà bien établie. En Belgique, elle se fait petit à petit sa place dans le secteur du recrutement. La vidéo a de nombreux avantages tant pour le candidat que l'employeur, mais comment cela fonctionne-t-il exactement ? "La vidéo offre plus d'opportunités à un candidat."

De plus en plus d'entreprises intègrent la vidéo à leur processus de recrutement. Il en est de même pour le fournisseur de services RH Securex. "L'année dernière, Securex a reçu plus de six mille cv de personnes qui voulaient commencer à travailler", explique Christine Nauwelaers, coordonnatrice des talents chez Securex. "Sachant que nos agents RH passent environ 45 minutes au téléphone avec chaque candidat qui a envoyé une candidature et qui a été sélectionné pour le tour suivant (en nous basant sur son CV et sa lettre de motivation), c'est un grand défi pour notre service de recrutement."

"Une telle conversation téléphonique avec les candidats sert à tester leurs qualités et leur motivation pour le poste en question mais aussi à savoir s’ils pourront s’intégrer à nos équipes. La pression au niveau du temps empêchait parfois de contacter tous les candidats, ce qui est très frustrant pour les équipes RH."

Phase de présélection

En mars dernier, le département de Christine Nauwelaers a lancé un projet pilote autour de l’utilisation de la vidéo lors de la phase de présélection des candidats. "Nous l'utilisons désormais à la place du téléphone pour les interviews."

Selon elle, le grand avantage est le gain de temps important pour les agents RH et la capacité de communiquer avec plus de candidats.

Webcam

Le processus est simple. "Si le CV et la lettre de motivation d'un candidat attirent notre attention, nous lui envoyons un e-mail en l'informant de notre intérêt pour son profil. Nous l'invitons à une interview vidéo que nous planifions par la suite", explique-t-elle. "Le candidat a donc l'occasion d'en raconter plus sur lui-même, ses motivations et ses qualités pour le poste en question."

Securex renvoie ensuite le candidat vers une plateforme en ligne où il peut répondre à un questionnaire avec sa webcam au moment qui lui convient le mieux. "La liste contient des questions que nous avons choisies mais aussi des questions plus ouvertes. Le candidat doit y répondre dans les cinq jours ouvrables à l’aide de son ordinateur portable, son smartphone ou sa tablette."

Que les choses soient claires, il ne s’agit pas d’une interview ou d’une conversation classique. Le candidat se présente sur base de questions prédéterminées. "C'est un canal à sens unique. Par conséquent, les candidats peuvent nous demander de les appeler plus tard afin qu'ils puissent nous poser des questions sur la fonction et sur notre entreprise."

Une demi-année plus tard

Le projet pilote de Securex a déjà un impact. "L'entretien vidéo est actuellement disponible pour 52 postes vacants au sein de nos services RH. En à peine six mois, les candidats ont envoyé plus de 227 candidatures", affirme Christine Nauwelaers qui souligne qu'il est toujours possible d’être interviewé par téléphone s’ils le souhaitent.

Selon elle, les candidats sont très positifs à l’égard de cette nouvelle méthode. "Ils peuvent enregistrer leur film où et quand ils le désirent, trouvent ce concept amusant, nous considèrent comme une entreprise dynamique et sont très curieux par rapport à ce processus innovant. De plus, ils ont l'opportunité de se présenter davantage et cela renforce les candidatures."

Les recruteurs de Securex ont adopté le concept. "Les enregistrements vidéo sont une véritable innovation dans le processus de recrutement qui s’avérait parfois compliqué et redondant. Pour nous, c'est une expérience positive."

(eh) 

Plus d'info Lettre de candidature , CV , Postuler en ligne , Entretien d'embauche , Conseils pour solliciter , Solliciter de manière créative

16/10/2017