Une valeur sûre ? Les métiers de la vente

Des commerciaux, les entreprises en auront toujours besoin. Que ce soit pour booster leurs ventes, s’ouvrir à de nouveaux marchés, ou lancer un nouveau produit ou service. Même si les temps sont durs. La fonction résiste bien à la crise, l’embauche ne faiblit pas. Qui plus est, on y gagne bien sa vie. Qui sont les plus recherchés ?

8 octobre 2013

Partager

une vendeuse

La rentrée 2013 n’est pas morose pour tout le monde. Les organisations qui veulent garder leur part du gâteau ou conquérir d’autres segments réclament après des commerciaux. En France, la fonction commerciale grimpe dans le hit parade des métiers qui embauchent le plus de cadres. L’emploi s’aligne sur le niveau 2012.

Qui recherche-t-on ?

Tous les secteurs en redemandent, mais la grande distribution, particulièrement. Elle doit faire face à un turn over important, par exemple suite aux départs vers d’autres secteurs. Elle recherche donc un grand nombre de jeunes talents. L’agroalimentaire est une bonne piste, notamment pour les jeunes diplômés. Mais aussi pour les cadres, chefs de secteur ou animateurs de réseaux de vente, qui ont un beau diplôme en poche et déjà une première expérience.

Les entreprises de service, notamment dans l’informatique, chassent aussi leur force de vente. De même que les assurances et les mutuelles, très avides de commerciaux, même de jeunes diplômés, pour démarcher de nouveaux clients.

D’où viennent les talents ? Beaucoup quittent l’immobilier, un métier difficile et aux objectifs souvent très élevés. Donc ce secteur recrute lui aussi. Profils les plus convoités ? Des chasseurs dans l’âme, mariant savoir-faire commercial et expertise dans un secteur.

Qui a la palme d’entre tous ?

L’ingénieur commercial, résolument. Une double compétence, technique et commerciale, n’est pas évidente à dénicher, souvent un atout domine l’autre. On le recherche dans l’industrie et les produits à forte valeur ajoutée, pour aider l’entreprise cliente à faire le juste choix (technique), souvent très complexe à expliquer et à argumenter.

Comment équilibrer les compétences qui sont attendues de lui ? S’il est issu du commercial, il se formera auprès des équipes techniques. Si son orientation ingénieur est plus marquée, il accompagnera un commercial senior en clientèle.

Qui gagne le plus ?

Les responsables des grands comptes ou de projets importants, de par leurs responsabilités, et les technico-commerciaux, de par leur expertise, sont particulièrement prisés, donc gâtés sur le plan financier. Dans l’industriel, les rémunérations peuvent même être exponentielles. Les entreprises voyant l’intérêt de les fidéliser aux produits et à la technique, consentent de gros efforts financiers à leur égard.

L’expertise rémunère très bien. Couplée au talent commercial, elle constitue une seconde casquette, très recherchée : le candidat est directement opérationnel dans une perspective de vente complexe, ce qui lui vaut entre autres de mériter un salaire important aux yeux des entreprises, pour autant que l’atteinte des objectifs soit au rendez-vous. Plus le domaine d’activité est pointu, plus les chances de salaire attractif sont élevées.

(sc) - Sources cadremploi.fr 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.