Une séparation flexible entre le travail et la vie privée rend plus heureux

Les mentalités de type 'nine-to-five' riment souvent avec une séparation stricte entre la vie privée et la vie professionnelle. Cela rend-il plus heureux ?

23 octobre 2018

Partager

Consacrer plus de temps à sa famille semble être le meilleur moyen de se détendre mais, avec des horaires de travail classiques, les choses ne se déroulent pas toujours comme prévu. De nombreuses entreprises sont encore bloquées dans un schéma de travail-vie privée à l’ancienne qui ne profite pas toujours aux employés. Des initiatives flexibles telles que le travail à domicile et les horaires variables ont également certains avantages.

Plus heureux

Les employés qui se sont dits satisfaits de leur équilibre vie privée-vie professionnelle lors d’une enquête menée par Tempo Team ont aussi indiqué que le travail et la vie privée étaient étroitement liés. Cette frontière quelque peu floue semblait profiter à l’organisation de leur agenda et les rendait plus heureux au travail.

72% des répondants ayant opté pour une séparation flexible entre leur travail et leur vie privée seraient heureux alors qu’il n’est question que de 60% pour les personnes ayant un plan travail-vie privée plus défini. Cette flexibilité sur le lieu de travail et au niveau des horaires permettrait en outre d'améliorer la relation entre l'employé et l'employeur, d'augmenter les performances des travailleurs et de veiller à leur équilibre ainsi qu’à leur bien-être.

Risques

Cette flexibilité ne doit bien évidemment pas provoquer de stress supplémentaire. Bien qu’il soit question de plus de liberté, certains employés peuvent également la considérer comme un moyen de pression supplémentaire. La possibilité de continuer à travailler en dehors du bureau peut donner l’impression de devoir travailler davantage pour compenser les 'absences' et de 'juste consulter ses e-mails' pour finir par sacrifier deux heures de temps libre au profit de l’employeur.

Le but n’est pas que les travailleurs aient l’impression d'être connectés 24 heures sur 24 à leur entreprise. Pour les 'workaholics', cette situation peut être dangereuse. En ce qui les concerne, une séparation claire entre leur travail et leur vie privée est une bonne chose afin qu’ils puissent déconnecter plus facilement. Les horaires flexibles permettent à l'employé de gérer son temps. Un outil certes pratique pour autant que vous fixiez des accords bien clairs avec vous-même. Ramener un peu de travail chez vous est envisageable mais faites bien attention à ne pas devenir un bourreau de travail.

(eh/ll) – Source : HRmagazine

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.