Une entreprise auprès de laquelle je sollicite un emploi a-t-elle le droit de faire des recherches sur Internet à mon sujet?

À l’heure actuelle, Internet et les e-mails font partie intégrante de notre vie quotidienne, tant dans la sphère privée que professionnelle. Toutefois, nous sommes souvent trop peu conscients de la facilité avec laquelle nous permettons à tout un chacun de se procurer nos informations personnelles.

3 octobre 2011

Partager

Sollicitanten worden gescreened op Facebook, Google en andere sociale netwerken.

De nombreuses entreprises vont sur Internet à la recherche d’informations au sujet des candidats à un poste sur les blogs ou les réseaux sociaux tels que Facebook et MySpace. Ces sites leur permettent de récolter des informations sur la personnalité du postulant, en ce compris parfois des éléments que ce dernier ne divulguerait pas lors d’un entretien.

Peut-on parler de violation de la vie privée ? Le droit à la vie privée réside dans le fait que chaque personne détermine elle-même quand, comment et en quelle mesure elle permet le partage de données personnelles. Dès lors, si vous décidez vous-même de partager vos données personnelles sur Internet, les personnes qui prennent ensuite connaissance de ces informations ne violent évidemment pas votre droit à la vie privée.

Prenez garde à Facebook, Twitter et Netlog lors de vos entretiens d’embauche

Il va de soi que les choses sont tout autres lorsque ces informations sont placées sur Internet sans votre autorisation. Il s’agit bel et bien d’un cas de violation de la vie privée et il vous est possible de vous retourner contre le responsable.

Un employeur peut donc consulter les informations disponibles publiquement sur Internet. Cependant, la mesure dans laquelle un employeur peut effectivement utiliser ces informations dans le cadre du recrutement pose une autre question. En principe, il ne peut aucunement vous écarter sur la base d’éléments personnels, lorsque ceux-ci n’ont pas de rapport avec la fonction visée ni la nature de l’entreprise. Il n’a donc pas le droit de vous discriminer. Il ne pourrait pas vous refuser un entretien sur la base, par exemple, de votre implication dans un mouvement holebi.

Il n’en reste pas moins qu’il serait préférable de sélectionner les informations que vous placez sur Internet et, dans la mesure du possible, d’en réserver l’accès aux personnes que vous connaissez.

(Nos remerciements à Stijn Demeestere, avocat pour Lydian.)     &nbsp&nbsp&nbsp

Mettre une photo de vous saoul sur Facebook n’est donc pas sans conséquence…

CBS News a demandé à un recruteur son avis au sujet des photos Facebook d’un étudiant tout juste diplômé de l’université.

 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.