Un retour de l’optimisme mais des salariés sur le départ ?

Une étude menée dans plusieurs pays révèle un retour de l’optimimise parmi les salariés. En effet, selon la ‘Pay Optimism Scale 2013’ de NorthgateArinso (NGA), fournisseur mondial de services en RH et Payroll, un quart (25,4%) des salariés à travers le monde s'attend à une augmentation de salaire supérieure à l'inflation. En Belgique, ce nombre s’élève même à 42,1%. Cela représente respectivement une augmentation de 2,2% (au niveau global) et de 8,0% (en Belgique) par rapport à 2012.

Tout comme l'année précédente, les attentes en matière d’augmentation de salaire sont les plus basses en Europe, notamment en Espagne et en Italie, deux pays où la crise économique est fortement ressentie. Le plus grand optimisme se trouve en Asie. En termes de satisfaction au travail, l'optimisme des employés s'est également amélioré.

Bouger ou gentiment rester à son poste ?

En Belgique, 55% des répondants ont indiqué que la situation économique actuelle les décourage à changer de poste, cela représente une augmentation de 28,5% par rapport à 2012.

Cela signifie que nous pouvons nous attendre à plus de mouvement sur le marché du travail une fois que la situation économique se stabilisera. La fidélisation du personnel reste donc une priorité absolue pour ceux qui souhaitent conserver leurs talents.

Tout comme en 2012, la rémunération est la plus grande source de motivation pour les employés, à la fois au niveau mondial et en Belgique. Mais d'autres prestations et avantages sont également les bienvenus. Les chefs d'entreprise doivent donc accorder une attention particulière à ces alternatives afin de valoriser leur talent. Au niveau mondial ainsi que dans notre pays, l'avantage non salarial le plus apprécié est « plus de formations et d’opportunités de développement », suivi par « plus de flexibilité du travail ».

Cynthia Van Droogenbroeck, Marketing Project Manager chez NorthgateArinso Belgium explique:
« Par rapport aux résultats de la Pay Optimism Scale 2012, nous constatons que l'optimisme salarial ainsi que la satisfaction au travail ont augmenté en 2013. En plus des avantages liés à la rémunération, des aspects tels qu’un emploi intéressant, des possibilités de développement suffisantes et plus de flexibilité au travail deviennent de plus en plus importants. Les employeurs qui prêtent attention à ces avantages non salariaux auront donc plus de facilités à retenir et motiver leurs employés dans le futur. »

Etude globale menée auprès de plus de 1000 répondants en juin 2013.
Informations supplémentaires à propos de cette étude : http://my.ngahr.com/payrollinsideout/
Rapport Pay Optimism 2013 complet : http://download.northgatearinso.com/global-pay-optimism-index-survey-2013
 

Plus d'info Avantages extralégaux , Heureux au travail , Gagner plus / moins

17/09/2013