Un nouveau statut entre le salarié et l’indépendant ?

Travaillez-vous en tant que coursier à vélo ou exercez-vous un flexi-job ? Vous rencontrerez certainement une série de tracasseries administratives. En effet, notre marché du travail n'est absolument pas adapté au 21ème siècle.

Qu'il s'agisse de coursiers qui livrent des repas ou des colis, de chauffeurs de taxi qui travaillent pour Uber ou d'ingénieurs indépendants, vous trouverez de plus en plus de nouvelles formes de travail qui dénotent du marché du travail que nous connaissons actuellement.

Et pourtant, beaucoup de gens - souvent jeunes et ambitieux - choisissent de travailler en tant que freelance. Voilà pourquoi l'organisation patronale flamande Voka veut créer un nouveau statut situé entre le salarié et l’indépendant.

Nouveau statut impérativement nécessaire

Jusqu'à sept entrepreneurs interrogés sur dix pensent que le marché du travail n'est pas suffisamment flexible. Selon la Voka, cela suffit pour lancer un débat sur le marché du travail de l'avenir.

Ce nouveau statut devrait permettre aux employeurs de répondre plus facilement aux demandes flexibles du marché. Avec une protection suffisante et des droits minimaux d'une part, et une plus grande flexibilité, employabilité et autonomie de l'autre, la Voka voit un avenir brillant pour ce nouveau statut.

Création d'emploi

Le nouveau statut devrait non seulement permettre à la nouvelle génération de commencer à travailler comme freelance mais également de créer plus d'emplois. Si vous déterminez vos propres horaires, vous ne vous calquez plus sur une semaine de 40 heures. Celui qui choisit de travailler moins fera de la place pour une main-d'œuvre supplémentaire. Et ceux qui veulent travailler plus gagneront quant à eux mieux leur vie.

(eh) 

Plus d'info Indépendant & Activité complémentaire , Types de contrats

30/01/2018