Un maximum de chances pour le 4ème candidat ?

Les candidats doivent tenir compte d’un grand nombre de paramètres lorsqu'ils postulent. Mieux ils se préparent, plus ils auront de chances d'être engagés. Cela dépend également des facteurs situationnels comme l’humeur du recruteur ou encore le nombre de personnes ayant passé l’interview avant vous.

17 août 2015

Partager

Vous avez beau choisir la bonne tenue, préparer vos réponses, envoyer le CV le plus créatif possible, vous n’avez pas toujours tout en main lorsque vous êtes en entretien. Dans la majorité des cas, il ne vous est pas possible de choisir votre ordre de passage ni de négocier l'heure à laquelle se déroulera votre interview.

Le 4ème candidat

Selon une enquête récente parue dans 'The Journal of Occupational and Organizational Psychology', cela peut jouer en votre défaveur. 600 entretiens d’embauche de 30 minutes ont été étudiés, et c’est à chaque fois le 4ème candidat de la journée qui bénéficiait d’une plus grande attention des recruteurs.


Ceux-ci ont besoin d’environ 5 minutes pour décider si le premier candidat entre en ligne de compte ou non. Chez les suivants, le temps nécessaire augmente quelque peu. A partir de la quatrième personne, le laps de temps consacré à la décision atteint les 8 minutes. Il redescend pour les collaborateurs potentiels suivants.

Explication ?

Les recruteurs ont besoin de plus de temps pour traiter l’information qu’ils reçoivent des candidats suivants et pour les comparer. Après le 4ème candidat, ils ont trop d'informations à prendre en compte, à retenir et à comparer. Ils se mettent alors à utiliser des moyens mnémotechniques et à prendre des raccourcis. Ils passent au traitement automatique des données déjà absorbées. Cela explique pourquoi le 4ème candidat reçoit le plus d’intérêt et jouit d’une attention plus consciente.

Attention !

L’enquête met le lecteur en garde contre un traitement incorrect des autres candidats. Celui qui ne consacre pas le temps nécessaire et n’offre pas une attention comparable à tous risque bien de passer à côté d’une perle. Il se peut que le 4ème candidat ne soit pas du tout le meilleur mais qu’il ait simplement eu plus de temps et d’opportunités pour convaincre son nouveau chef ou le responsable du recrutement.


(eh/sc) Source : Hrsquare.be 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.