Un logiciel fait en quelques secondes ce que des juristes font en 360.000 heures

La banque JP Morgan mise sur l'intelligence artificielle pour traiter et conclure rapidement des contrats financiers. Telles sont les observations de l'agence Bloomberg.

En quelques secondes, ce nouveau logiciel appelé 'Contract Intelligence' (Coin) pourrait effectuer des tâches qui demandaient précédemment 360.000 heures de travail par an à des juristes et des spécialistes du crédit.

Avantages

Le gain de temps n’est pas le seul avantage. Selon la banque, le logiciel diminue de façon significative le nombre d'erreurs dans les contrats. La banque envisage également de l'utiliser pour d'autres projets dont notamment l'interprétation de la législation ou l'analyse des e-mails.

Une tendance similaire émerge chez nous. Les banques investissent de plus en plus souvent une partie de leur budget dans des logiciels permettant de contrôler leurs clients. De fait, la banque d'investissement en ligne BinckBank à récemment investi dans un 'conseiller robot' appelé 'Pritle'. Aux Etats-Unis, des accords ont déjà été conclus entre des entreprises bancaires et technologiques. Les banques traditionnelles belges suivent la même tendance. Volà comment les employés des banques deviennent des robots de plus en plus compétitifs.

(eh/jy) – Source : MARK Magazine 

20/03/2018

  • 20 mars 2018