Un lieu de coworking pour microentrepreneurs ?

Même dans une ville comme Gand où l'offre d'emploi est supérieur à la demande, les personnes âgées de plus de 50 ans, les travailleurs moins qualifiés et les jeunes diplômés ont parfois difficile sur le marché du travail. Lancer sa propre entreprise peut être une solution.

Depuis 2014, l'entreprise microStart offre des microcrédits à des entrepreneurs. Il y a près de trois mois, un microCafé a ouvert ses portes : il s'agit d'un espace de cotravail où, en tant que jeune employé ou entrepreneur, vous pouvez bénéficier d'un coaching sur mesure.


Même si Gand est un vivier d'opportunités professionnelles et que le nombre d'offres d'emploi est en hausse, selon le VDAB, le taux de chômage est de 13,1 %. C'est élevé, voilà pourquoi certains demandeurs d'emploi optent pour l'alternative de lancer leur propre affaire. Mais que faire si vous ne parvenez pas à décrocher un prêt de démarrage auprès des banques ? Toute personne rêvant de créer sa propre entreprise peut solliciter un prêt auprès de microStart. "Un microcrédit et des conseils sur mesure vous aideront à opérer un démarrage tout en douceur", explique le directeur de la succursale Stijn Demuynck.


"L'horeca et le transport sont les secteurs les plus populaires. Nous rencontrons des profils variés : jeunes, vieux, moins ou fortement qualifiés. Ces derniers temps, nous avons rencontré beaucoup de réfugiés qui souhaitaient se lancer." Si vous avez du succès en tant qu'entrepreneur, microStart propose même une deuxième opération de prêt.

Plus d'idées que d'argent

MicroStart offre également des services tels que des conseils professionnels gratuits, un accompagnement au niveau de l'élaboration du businessplan et des formations en communication et gestion d'entreprise. Cette année, il est possible de bénéficier d'une micro-assurance et, au mois d'octobre dernier, le premier espace de cotravail gratuit a ouvert dans l'ancienne salle des coffres de Gand : le microCafé.


"Notre microCafé est destiné aux entrepreneurs ayant plus d'idées que d'argent. Vous y rencontrez vos clients ou votre comptable et pouvez vous connecter sur internet dans un environnement calme." Vous ne devez pas obligatoirement être client de microStart. "Nous sommes ouverts à tous les entrepreneurs dans une situation financière difficile. Si vous êtes à la tête d'un busines mais que vous n'avez pas ou plus d'espace de bureau, vous êtes le bienvenu", poursuit Stijn Demuynck.


"Si vous suivez une formation ou de l'e-learning, le microCafé vous est destiné." MicroStart peut être un tremplin pour atteindre les rêves entrepreneuriaux difficilement accessibles. Si vous êtes à la recherche d'un emploi, étudiant, candidat bénévole ou stagiaire, microStart peut aussi vous intéresser. Même le VDAB de Gand nous laisse former des consultants pour repérer les compétences entrepreneuriales des demandeurs d'emploi."


(eh/jy) – Plus d'informations : Microstart.be/fr 

Plus d'info Lieu de travail , Jeune diplômé , Premier emploi , Réseauter , Indépendant & Activité complémentaire , Développement personnel

05/01/2017