Un employé passe en moyenne 5,5 heures par jour assis

Balta Group et Renson ne sont que deux exemples au sein du peloton d'entreprises faisant des efforts pour aider les travailleurs à mener un rythme de vie sain. Le gouvernement flamand encourage la promotion de la santé sur le lieu de travail et de plus en plus d'entreprises y réagissent favorablement.

Un site internet a été créé afin d'aider les entreprises à prendre des initiatives et permettre aux employés à se défaire de leurs mauvaises habitudes, comme par exemple rester trop longtemps assis. Le site regorge de chiffres évocateurs : tout d'abord, les cadres et employés passent en moyenne 5,5 heures par jour assis. Par conséquent, ils courent plus de risques de souffrir de diabète, d'insuffisances cardiaques, de cancer ou de mort précoce. Voilà pourquoi investir dans une politique axée sur la santé peut porter ses fruits, explique l'économiste de la santé Lieven Annemans (Université de Gand) : "N'hésitez pas à doubler les investissements en la matière. Les employés en bonne santé sont moins souvent absents, plus productifs, créatifs pendant leurs heures de travail et arrivent avec des propositions intéressantes car ils se sentent plus impliqués."

Entre 30 et 40%

De plus en plus d'entreprises voient de l'utilité à investir dans le bien-être de leurs travailleurs, explique Brecht Buysschaert. Celui-ci travaille pour 'Springbok Coaching', une société qui aide des entreprises à mettre en place une politique ou des initiatives axées sur la santé. "Les patrons constatent par eux-mêmes l'impact d'un mode de vie inactif sur leurs travailleurs. Il n'y a jamais eu autant d'absentéisme à long terme, de burn out, de problèmes de dos,… Nous avons toutes sortes d'outils pour y remédier : conseils nutritionnels, travail debout, exercices d'activité physique, workshops au sujet de l'alimentation et du rythme de vie,…", poursuit Nele Buysschaert.


Tout le monde n'adhère pas tout de suite et il est important de le savoir, ajoute-t-il. "Nous visons entre 30 et 40% des employés qui travaillent depuis moins d'un an. Pour ceux qui en sont à leur troisième année de travail, nous espérons toucher entre 75 et 80% d'entre eux. Nous remarquons également que les collègues s'influencent mutuellement. Au niveau des entreprises, nous proposons des objectifs très clairs : diminuer l'IMC (indice de masse corporelle) moyen des travailleurs, augmenter le nombre d'employés qui se sentent bien dans leur peau et promouvoir la pratique du sport au quotidien. Chaque semaine, nous recevons plus ou moins cinq demandes d'entreprises qui souhaitent mettre en place une politique destinée à leurs employés. Même si nous ne devrions pas nous réjouir, notre entreprise a considérablement grandie depuis son lancement il y a à peine deux ans."


(eh/jy) 

Plus d'info Santé , Lieu de travail , Heureux au travail

09/11/2017