Un bureau vert : rien que des avantages

De nombreux employeurs ont compris l’intérêt d’intégrer des plantes vertes aux espaces de travail. Elles contribueraient à un climat intérieur sain et à des travailleurs plus heureux, moins vite malades.

6 janvier 2014

Partager

clavier vert

La maison de production deMENSEN et Biocartiont viennent de remporter respectivement les médailles de bronze et d’or au salon international de la décoration florale d’intérieur Interieurbeplanters.

“Quand une organisation édite un règlement qui interdit d’amener au bureau des plantes ou des objets personnels, on observe que les collaborateurs le font malgré tout en cachette”, explique Ilse Van Eetvelde, sociologue et expert en intérieur chez KleurEnEffect.com.

“Parmi les actes les plus courants qui transgressent un règlement type clean desk, citons l’intégration sur le lieu de travail de photos de proches et de plantes. C’est dire que celles-ci contribuent au bien-être au bureau.”

Investissement amorti dans l’année

“Les plantes participent à l’amélioration de la qualité de l’air et à l’augmentation de l’humidité ambiante, elles absorbent le CO2, neutralisent les particules nuisibles et dégagent l’air des gaz toxiques et volatiles émanant des photocopieurs, des imprimantes et des ordinateurs. En plus, elles étouffent les bruits et exercent un effet apaisant et réducteur de stress. Tous des facteurs améliorant le bien-être des travaileurs et augmentant la productivité. Ce qui aboutit in fine à une réduction de l’absentéisme pour cause de maladie. Cet investissement vaut la peine et se voit souvent amorti dans l’année”, soutient Benoît Pelleriaux, fondateur d’Any Green, l’entreprise belge qui a donné forme aux projets de deMENSEN et de Biocartis.

Biocarti: jardin intérieur multifonctions deMENSEN: atrium composé de palmiers et de bacs à plantes
Biocarti   deMENSEN  

8 avantages pour accueillir des plantes au bureau

1. Moins de nuisances sonores 

« Depuis longtemps, les plantes extérieures sont utilisées pour limiter les nuisances sonores », détaille Pepijn Verheyen, architecte paysager. En collaboration avec sa femme qui a un Master en psychologie clinique, il mène des recherches sur l’intérêt d’un environnment vert sur notre psyché.

« Les plantes absorbent et renvoient les bruits d’arrière-fond. Ce sont surtout les bruits élevés que l’on parvient à réduire avec des espaces de travail équipés de surfaces dures comme le marbre et le béton. Pour obtenir un résultat optimal, il est préférable de disposer vos plantes dans un coin ou le long d’un mur, plutôt qu’au milieu de la pièce ou sur un grand tapis. »

2. Image de l’entreprise 

Un bon choix de plantes ajoute au rayonnement du bureau et crée un environnement de travail agréable. Il n’y a pas qu’aux collaborateurs que le bureau vert profite, les clients aussi seront positivement surpris.

3. Favoriser l’esprit de groupe 

« Nous sommes de plus en plus individualistes, aujourd’hui », détaille Pepijn Verheyen : « C’est comme si nous vivions et travaillions, chacun sur une île déserte. Une bonne équipe est un élément indispensable à tout employeur qui attend des prestations de qualité, un minimum d’absences pour maladie et une plus grande fidélité à l’entreprise. Le bureau vert peut devenir un projet qui concerne chaque membre du personnel en les invitant à y mettre chacun du leur. C’est ainsi que vous pourrez obtenir un bon esprit de groupe. »

« Les plantes demandent des soins. En invitant tout le personnel à y contribuer, à en discuter entre collègues et à en faire un projet commun, vous construirez une cohésion sociale, un sentiment d’appartenance au groupe, mais vous progresserez aussi sur le plan de la communication, vous créerez de la motivation, celle de réaliser quelque chose ensemble. Nous retirons plus de satisfaction à effectuer quelque chose pour autrui ou à apporter des soins à quelqu’un d’autre plutôt qu’à penser uniquement à soi. C’est donc une très bonne idée que les plantes soient prises en charge par les membres du personnel. Plus un individu est concerné et prend les choses en main, plus cela aura d’impact et plus il se sentira lié au projet. En vous sentant concerné par le concept du bureau vert ou par le jardin d’entreprise, vous augmenterez votre implication pour l’organisation même. Et l’implication dans l’entreprise est une bonne chose, tant pour l’employeur que pour le travailleur lui-même. »

« Pour développer cette sensibilité à la verdure, vous pouvez aussi organiser du windowfarming au bureau, c’est très tendance : vous cultivez sur l’appui de fenêtre minitomates, condiments, herbes germes, etc. C’est très amusant de parler cultures et mini potager entre collègues, de suivre l’évolution et la croissance des variétés, d’échanger des idées de restos où l’on en consomme, de découvrir de nouveaux goûts et des parfums insolites, afin d’en garnir son sandwich du midi par exemple. »

4. Meilleure qualité de l’air et moins de substances nocives au bureau 

« Nous ne le comprenons pas mais la qualité de l’air à l’intérieur est souvent pire que celle à l’extérieur » , précise l’architecte pasyager Pepijn Verheyen. “L’air au bureau n’est rien d’autre que l’air extérieur pollué par des particules d’émission de nombreux ordinateurs, imprimantes et appareils d’entretien. Ajoutez à cela la pollution de la fumée de cigarettes si vous avez des collègues qui fument au bureau. Que nous ne pouvons ouvrir les fenêtres et que le batiment est parfaitement hermétique, ce qui nous empêche de ventiler. Tout cela n’aide réellement pas. En réalité, c’est le même air que nous respirons à chaque reprise. »

« Les plantes ne nettoient pas seulement l’eau mais l’air également. Conséquences directes ; un apport d’oxygène et une réduction de CO2 au bureau. La présence des plantes purifie l’air qui sent le renfermé et le rend plus agréable à respirer. »

« A cause du chauffage et de l’air conditionné, l’ air dans nos espaces de bureau est souvent trop sec et trop chaud. Résultats ? Nous pouvons avoir mal aux yeux et la gorge enrouée. Avec leur processus naturel d’évaporation et de transpiration, les plantes maintienent l’humidité de l’air à niveau. »

5. Moins de stress et meilleure productivité 

“La détente suscitée par la présence des plantes fait descendre notre niveau de stress et augmenter notre concentration, qui est, elle, couplée à plus de productivité. L’air contenant moins de Co2 vous aide à vous concentrer et en conséquence, à travailler plus vite. Les espaces verts améliorent notre psyché et aussi notre physique (les deux sont immanquablement liés l’un à l’autre), ce qui augmente notre productivité », détaille Pepijn Verheyen. ” Ilse Van Eetvelde, sociologue et experte en intérieur chez KleurEnEffect, ajoute : “Là où il y a des plantes, les collaborateurs sont plus détendus et en meilleure santé, la productivité est meilleure, l’absentéisme moindre. Moyennant peu d’investissement, on peut donc réaliser beaucoup de choses.”

“Les différentes études menées sur l’effet des plantes au bureau aboutissent grosso modo toutes au même résultat. Le professeur Tjove Feld de Norvège cherche, par exemple, à savoir en quoi les différents endroits où disposer les plantes au bureau peuvent influencer la santé des travailleurs et la réduction des maladies. Une des enquêtes se déroule dans un département de radiologie d’un hôpital. Durant trois mois, les collaborateurs placent des plantes dans leur bureau individuel. A l’issue de la période, il semble que la toux et la fatigue diminuent respectivement de 37 et de 30%, dans les catégories gorge et peau sèches, les problèmes diminuent de 23%. Ceux qui travaillent principalement au bureau connaissent 34% de troubles en moins, contre 21% pour les collaborateurs qui y prestent la moitié du temps.”

6. Victimes de la technologie 

“La nature est diamétralement opposée au monde des technologies dans lequel nous vivons au jour le jour. Plus cela va se développer, plus nous aspirerons au retour à la nature et au naturel. Les plantes communiquent tout ce que l’on fait de mieux en matière d’environnement vert, c’est ce qui nous manque au jour d’aujourd’huii. Ce qui fait tout leur attrait et leur intérêt.”

“Nous vivons de plus en plus dans un monde virtuel. Nous sommes assis les uns à côté des autres et non avec les autres. Nous entrons dans un phénomène d’appauvrissement et de solitude progressive. Plus nous nous sentons seuls, plus nous sommes sujets aux problèmes psychiques comme la dépression. Les plantes peuvent nous aider à revenir à la réalité et à entrer véritablement en contact avec nos collègues. Il est néanmoins toujours possible de se désintoxiquer du virtuel, de la tablette et du smartphone en prenant pendant les pauses soin de notre verdure, c’est l’occasion de tailler une bavette entre collègues. Avec une pause de ce type, nous nous sentons certainement mieux, plus calmes, qu’en restant collés à l’écran, sur internet par exemple ”, détaille Pepijn Verheyen.

7. Couleurs reposantes 

“Le vert est, comparé au rouge par exemple, une couleur qui calme. S’arrêter un moment en pleine nature est une occupation idéale pour réduire notre niveau de stress et agir sur les risques de dépression. Plus reposés et moins stressés, nous pouvons mieux fonctionner, mieux nous concentrer et nous tombons aussi moins malades”, appuie Pepijn Verheyen.

8. Moins souvent malades 

"Notre environnement - et donc notre espace de travail - détermine notre sentiment de bonheur. Nous nous sentons bien dans notre environnement de travail ? Alors notre fidélité à l’entreprise augmentera et notre absentéisme baissera."

"Selon moi, à l’avenir, nous accorderons plus d’intérêt à l’aménagement de l’espace de travail, par exemple avec un jardin d’entreprise ou des bureaux verts. Le vert titille nos sens : sentir et regarder nos plantes, mais aussi s’occuper physiquement d’elles", poursuit Pepijn Verheyen.

Quelles plantes choisir pour le bureau et comment les soigner ? 6 conseils

  1. Choisissez des plantes faciles d’entretien afin de ne pas devoir vous en occuper tous les jours.
  2. Optez pour des variétés qui peuvent supporter l’air sec, qui résistent aux maladies et au mauvais traitement, et tenez compte de leurs mesures. Si vous avez suffisamment de place, donc, car certaines peuvent être petites à l’achat mais devenir tellement hautes en poussant par la suite.
  3. Etudiez en quoi la plante purifie l’air, si elle agit sur l’humidité ambiante, si elle convient à votre budget et si vous la trouvez belle.
  4. Tenez aussi compte de la luminosité dans le bureau, certaines plantes aiment le soleil, d’autres se plaisent mieux à l’ombre.
  5. Décidez entre collègues qui s’occupe des plantes. Il suffit souvent d’arroser une fois par semaine. Avec un engrais liquide dans l’arrosoir ou une tablette dans la terre, vous parvenez à fertiliser les plantes florales une fois par semaine et les plantes vertes toutes les deux semaines.
  6. Toutes les plantes ne répondent pas parfaitement aux exigences d’un environnement de bureau. Les plus indiquées ? Des plantes qui rendent beaucoup d’eau et qui assurent une humidité constante de l’air égale à 40%. Elles doivent aussi avoir une évaporation en conséquence avec relativement peu de lumière. Exemples de telles plantes : ficus ou bananier.

(mr/sc) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.